AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Solitude solitaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Qiao
Membre de la Meute
Qiao

Messages : 310
Date d'inscription : 21/08/2009

Solitude solitaire Empty
MessageSujet: Solitude solitaire   Solitude solitaire Icon_minitimeMar 11 Jan - 23:11

Midi trente, voila l'heure. Le ciel était assez bien dégagez, mais un petit vent faisais tourbillonner l'herbe au sol. Puis au sol une étrange mais immense chose trainais. Cette chose était Qiao. Celle-ci se reposais car après des heures a avoir fait des acrobaties dans le ciel, elle avait besoin de repos. Paisiblement, la dragonne dormais, enrouler sur elle-même. A ces côté, une étrange boule blanche était au sol. Devant le museau de la dragonne, l'herbe bougeais en suivant le souffle de celle-ci. Le ciel se dégageais de plus en plus et Qiao bougeas dans son sommeil, tournant de coter, tout en tenant l'étrange boule blanche. Après un moment, elle se réveilla en sursaut et elle regarda autour d'elle. Un bruit avais attirer son attention, la réveillant en même temps. Après avoir regarder autour d'elle, Qiao grogna fortement avant de dire a penser haute:

*Qui est la????*

Le ciel recommenceas a s'assombrir, Qiao pris la boule blanche et la cacha dans un plis sous sa gorge. Par la suite elle flaira l'air et regarda autour d'elle. Ces moustaches suivais un peu le vent qui commençais a s'agiter de plus en plus. Son regard se posa sur quelque chose un peu plus loin.. .Ne sachant pas se que c'était, elle s'étira de tout son long et se mit a pleine grandeur pour sembler plus agressive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ombre
Admin Mutant
L'ombre

Messages : 463
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 27
Localisation : Dans la noirceur

Solitude solitaire Empty
MessageSujet: Re: Solitude solitaire   Solitude solitaire Icon_minitimeSam 19 Fév - 15:01

Il la sentait... Cette horrible présence, monstrueuse apparition qui n'avait rien a faire dans ce monde, né d'une histoire qui ne venait pas de ce monde, chaque chose n'avait pas sa place partout, seul les abysses accueuillait sans dédain et maintenant c'étais l'abysse qui marchait vers la dragonne, petite chose frele au pas chancelant dont une aura malfaisante s'échappait, pret a exploser, le sol semblait craqquer d'immobilité autour de lui, soudain tout devenait silencieux et la lumière disparaissait peu a peu autour d'eux, l'ombre s'arreta devant Quiao et la fixa, lui si petit, si puissant et elle, géante, horriblement faible... Ils se fixèrent longtemps ainsi sans bouger, il n'y avait plus qu'eux, le monde n'existait plus maintenant, le temps s'arretait afin que puisse vivre cette fausse discussion, puis le petit etre hochait la tete d'un air entendu, comme si le message entre eux deux eut passé et tendrement, il levait sa main vers sa capuche et l'enlevait, révélant un visage emmitouflé dont seuls quelques longs cheveux blancs blancs transparaissaient... Ca et les yeux, d'horrible yeux au pupille de lézard, si blanche qu'elle en semblait iréel et en ces yeux, l'abysse, le vide, Si ce n'avait été de l'imposante taille de Quiao, elle aurait pu sy noyer, noyé au travers du désespoir qui y régnait, de la folie, de l'amour, de tout et.... Et surtout.... D'un tel vide... Tout au bout de ce dédale d'émotion il n'y avait qu'une chose, un vide abyssale, aux proportions infinies...

-Tu reve tant Quiao... Tant d'espoir, tant de vie... Cette vie ne peut continuer pour personne... Tout doit changer... Maintenant... Il est temps... Je suis l'abysse et je te regarde maintenant, comme je regarderai bientot chacun d'entre vous... Oh vivant...

La voix de l'etre n'étais que murmure, parfaitement audible, parfaitement fou, la voix tremblotait légerement et sa voix semblait pourtant si calme, il parlait lentement, d'un air entendu, comme s'il savait que Quiao comprenait parfaitement et il le savait, le murmure savait tout, le murmure connaissait... Appréhendait. L'homme difforme poussa une plainte mental et soupira, son regard fixait maintenant les étoiles et ils n'étaient plus devant elle, mais calmement adossé sur le ventre de la dragonne a doucement caresser son estomac écailleux de sa main griffues.

-Quiao... Quiao... Ils ne pourront survivre, toi, ni eux, ni personne, lorsqu'il n'y aura plus personne a dévorer, comment survivrez vous donc? Pauvre vous... Pauvre de pauvre vous... Mais tu n'est pas comme ces fou n'est-ce pas Quiao? Toi, tu ne puis que comprendre...

Il la regardait maintenant de ce regard si iréel, un air entendu tranparaissait étrangement de ces yeux silencieux et ces a ce moments qu'on pu ressentir véritablement les paroles de l'homme, il ne venait ni de cette bouche, ni de cette tete, la voix était audible tout autour d'eux tel un murmure obsédant qui se serait propagés telle une peste, une peste directement d'un autre monde, directement des abysses... Soudain, il avait disparu, un poids sur le dos de la dragonne, il étais la, bien étalé sur son dos, profitant de la brise qui soufflait, sa voix s'éléva de nouveau, plus forte, plus convaincu que jamais.

-Il est temps de prendre le controle Quiao... Peu importe comment, si personne ne le fait, ils mourront... De toute mon existence, jamais je n'ai vue un homme faire un jardiin, cultivez, élevez, ils ne connaissent plus la vie, ils l'ont oubliés et la destruction corrompt un peu plus leur ame a chaque secondes qui passe... Oh Quiao, douce Quiao... Tu comprends n'est-ce pas, la compréhension t'éclaire t-elle ou n'est tu autre qu'une réplique de ce qu'ils sont... Une ombre de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qiao
Membre de la Meute
Qiao

Messages : 310
Date d'inscription : 21/08/2009

Solitude solitaire Empty
MessageSujet: Re: Solitude solitaire   Solitude solitaire Icon_minitimeDim 20 Fév - 12:59

Une présence étrange s'approchait d'elle, et la dragonne sortit la langue, tel un serpent le fait pour suivre une piste. Bref, la dragonne était plus puissante que la plupart des êtres ici. Donc, sa ne l'étonnais pas de voir quelqu'un qui était plus forte qu'elle. Après un petit moment, elle tourna la tête vers l'ombre. Voyant mieux l'ombre, elle se recoucha au sol, une fois l'ombre près d'elle, elle le regarda, l'observa. Elle écouta se qu'il avais a dire, sans dire rien en retour. Il murmurais, c'était a peine audible...pour un humain. Elle, elle l'entendais comme si il parlais normalement, mais ce était grâce a son ouïe développer. La plainte mentale de celui-ci vint jusqu'à elle. Son regard le suivait alors qu'il était a présent contre son ventre, un léger grognement sortit de sa gueule, mais elle en fit rien de plus, son ventre, comme le reste de son corps était glaciale. Après tout, elle n'était pas une dragonne de feu comme les dragons normale. Lorsque l'ombre se remit a parler, elle l'observa. Elle l'écouta, et cette fois elle lui répondit doucement, de sa voix draconnienne de femelle:

"Certains se nourisse que d'humain...D'autre, que de nourriture humaine. Mais moi, je me nourrit de tout se que je peu trouver. Que ce sois d'humains, de mutants, d'animaux, ou de plantes.."

Biensur, quand elle avais parler, c'était dans la tête de l'ombre. Car la dragonne était incapable de parler par la gueule, se qui sortait de sa gueule comme parole n'était que des grognements. Le ciel c'était éclaircie. Dévoilant le ciel. Lorsqu'il la regard de ces yeux de lézard, elle lui renvoya un regard identique, quoi que plus béstiale. Elle n'était qu'une bête après tout. La dragonne ferma les yeux quelques secondes, et le vent se calma doucement. Quand elle ouvrit a nouveau les yeux, un petit poids c'était ajouter a son dos. Elle écouta a nouveau les sages paroles de l'homme. Et elle soupira doucement, laissant en même temps, de l'eau sortir de sa gueule. Elle tourna la tête vers lui et le regarda a nouveau.

"Je prend, et je redonne de la vie. Sans moi, rien ne pourrais survivre en se monde, même si en étant ici, je prend plus de vie humaine, que de vie sauvage. Toutefois, je crée un jardin éternelle. Ce jardin qui ne s'éteindra probablement jamais. Je crée le vent qui souffle les semences des plantes, a un endroit ou ils pourront se poser et prendre vie, et je crée aussi la pluie que les plantes on de besoin pour pousser, et j'empêche le soleil d'être cacher par les nuages pour que les plantes puisse rayonner...Je comprend le cycle de la vie, se qu'il faut pour vivre, et comment il est facile de prendre une ou plusieurs vies. Si je voulais, je pourrais noyer le monde entier, et garder qu'une pogner d'humains et d'animaux en vie, pour leur donner une deuxieme chance, Mais je ne le ferais pas, car cela est contre les règles de la nature..."

Son regard se leva vers le ciel d'où quelques gouttes d'eau tomba vers l'ombre, mais elles arrêterent a quelques centimètre de celui-ci. A nouveau, les paroles de la dragonne avait été dnas la tete de l'etre qui se trouvais sur le dos de Qiao.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Solitude solitaire Empty
MessageSujet: Re: Solitude solitaire   Solitude solitaire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude solitaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Solitaire Caesar
» Question Space Wolves : Loup Solitaire et transport
» Cherche jeu en solitaire
» La Solitaire du Figaro MP (2ieme étape)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville du Chaos :: |L'extérieur de la ville| (RP) :: Les plaines-
Sauter vers: