AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un moment d'errance...

Aller en bas 
AuteurMessage
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Un moment d'errance...   Dim 27 Mar - 13:19

Il serpentait entre les immeubles depuis déjà un bon moment, les sens en alerte maximale. Au moindre signe de danger, il était prêt à réagir... ou plutôt à déguerpir. Il n'aimait déjà pas se battre en temps normal alors, dans son état actuel, il ferait tout pour l'éviter. En effet, la seule raison qui l'avait poussé à quitter son refuge du moment, c'était la nécessité. Il avait retardé ce moment autant que possible, mais il ne pouvait plus se défiler plus longtemps. Cela faisait trois jours qu'il n'avait pratiquement rien mangé et il mourrait de faim. Quelques jours plus tôt, il avait eu le malheur de croiser la route d'un mutant à l'allure bestiale qui semblait avoir très envie de chair fraîche. Bien qu'il ait réussi à s'échapper, il n'en est pas sorti indemne, loin de là. C'était pour essayer de récupérer le plus possible de ses blessures qu'il avait autant attendu. Malgré cela, il boitait encore, bien qu'il fasse tout pour le cacher. Ne jamais montrer un signe de faiblesse était la règle de base de celui qui cherchait à rester en vie après tout. Par contre, il ne pouvait rien faire pour la large griffure couverte de sang séché qui s'étalait sur la quasi-totalité d'une de ses joues, de l'oreille jusqu'à la mâchoire. Tout au plus pouvait-il espérer que son capuchon fasse assez d'ombre pour qu'elle ne soit pas remarquée immédiatement, mais il n'y croyait pas. D'autant plus que, ce qui l'inquiétait vraiment, c'était l'odeur de sang qu'il devait dégager, un parfum irrésistible pour certaines choses qu'il ne tenait absolument pas à rencontrer. D'ailleurs, il se souvenait avoir perçu quelques pensées de ce genre sans le vouloir en chemin, qui l'avaient fait s'enfuir au plus vite d'ailleurs. Ce n'était jamais le genre de pensées qu'avait quelqu'un avec de bonnes intentions... D'ailleurs, les personnes avec de bonnes intentions étaient bien rares et bien discrètes ces temps-ci. En tout cas, il n’en avait pas rencontré depuis bien des années...

*Et pourquoi devrais-tu t'attendre à en rencontrer hein? Même s'il peut encore en exister dans ce monde, je ne vois vraiment pas pourquoi elles se soucieraient d'un monstre comme moi...*

Coupant court à ces pensées pour le moins déprimantes qui venaient sans arrêt le tourmenter, il poursuivit sa route lentement, une main toujours posées sur la garde de l'une de ses lames, l'autre agrippant son capuchon dans un geste nerveux, le baissant davantage comme pour essayer de faire disparaître à tout jamais les signes qui l'identifiaient comme un être qui n'était plus humain, un être maudit. Qu'il n'ait envie de faire de mal à personne, qu'il ait encore toute sa tête lui semblait à la fois une bénédiction et un malédiction. Bien sûr, il ne pouvait que se réjouir de ne pas être devenu un semeur de mort comme tant d'autres, même s'il ignorait encore pourquoi, mais il ne pouvait s'empêcher de maudire parfois le destin d'avoir fait de lui une espèce d'erreur de la nature, un chose qui n'avait sa place nulle part. Plus un humain, mais pas encore vraiment un mutant... Il n'y avait ni refuge, ni espoir pour lui, il s'y était résigné. Malgré tout, il continuait de lutter, d'attendre...Quoi, il ne le savait même plus et sans doute ne l'avait-il jamais su. Un bruit de pas ténu, mais qu'il perçut clairement, le tira de ses sombres pensées et le remit immédiatement sur le qui-vive. Il se coula dans l'ombre d'un édifice en ruine aussi vite qu'il le put, mais il craignait que sa jambe blessée ne l'ait trop ralentit pour qu'il se soit caché à temps. Retenant son souffle et maudissant son moment d'égarement qui l'avait fait relâcher sa vigilance, il attendit avec une tension grandissante de savoir si oui ou non il devrait entamer un autre combat pour sa vie. Un vent d'une froideur hivernale chargé de minuscules cristaux de glace lui frappa le visage mais, ce contact violent était pour lui tout ce qu'il y a de plus rassurant. Avec un climat semblable, au moins les éléments seraient de son côté si le pire devait arriver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Dim 27 Mar - 15:16

Isabelle marchait silencieusement. Elle avait quitté la maison d'Al dans le but d'explorer encore un peu cette ville chaotique. Elle savait que ce n'était pas une bonne idée, humaine comme elle l'était, mais elle voulait absolument retrouver qui elle était. Absolument. Elle ne doutait pas que c'était les créatures qui hantaient cette ville qui lui avaient fait ca.

Elle était encore très confuse, mais elle se sentait un peu moins seule. Quoique depuis qu'elle avait quitté la maison, elle se sentait de plus en plus loin et seule, encore une fois. Elle espérait pouvoir retrouver son chemin le soir venu et rentrer dans la maison abandonnée. Et bien sur, elle espérait qu'Al y soit encore, et vivant. Elle marchait, marchait, marchait, depuisdéjà des heures, enfin, c'est ce qu'elle croyait.

Elle portait de sombres vêtements, et sa main était instinctivement posée près d'une de ses épées à sa ceinture. Malgré le fait qu'elle était plongée dans ses pensées, elle restait vigilante aux moindres sons et mouvements qui se passaient près d'elle.

Une bourrasque de vent glaciale lui heurta le visage, et elle avait si froid. Ses mains étaient rouges et elle ne sentait presque plus ses jambes et son visage. Elle s'arrêta un moment, devant un édifice, à l'abris du vent. Elle s'assit sur le sol, se recroquevillant pour un peu de chaleur. Elle prenait une petite pause... après tout, elle n'avait encore même pas trouvé quelque chose qui pouvait lui rapeller quoi que ce soit....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Dim 27 Mar - 16:43

Une jeune femme humaine...Du moins humaine en apparence, mais la plupart des mutants ne se souciant pas de cacher ce qu'ils étaient, il y avait de grandes chances qu'elle soit réellement humaine. Ce regard un peu égaré ne lui semblait pas être celui d'un monstre en puissance, loin de là et, malgré le fait qu'elle était armée, il se surpris à souhaiter lui parler. Simplement échanger quelques mots, sans qu'il soit question de combat, de sang... Depuis combien de temps n'avait-il pas pu s'accorder ce luxe? Seul problème, sa prudence s'opposait fermement à cette idée, lui faisant valoir qu'il ne savait rien d'elle et que la raison pourquoi il était toujours en vie était parce qu'il s'était abstenu de se mêler de ce qui ne le regardait pas.

*Toujours en vie? Ça ne mérite même plus de s'appeler une vie, c'est à peine de la survie. Vivre en ermite dans des recoins sans parler à personne par peur d'être démasqué, attaqué, avoir pour seul contact avec les autres des combats, s'endormir en essayant de se persuader que demain sera mieux même si on ne le croit pas... C'est assez. J'ai espéré que les choses changent, que je puisse trouver quelque chose qui m'aiderait à passer au travers des jours même si je ne le mérite pas, mais rien n'est arrivé. Peut-être que je dois essayer de faire ma part dans cette histoire plutôt que de toujours attendre? De toute façon, même si ça doit me tuer, je n'ai plus grand chose à perdre.*

Étonné de la direction que prennait ses pensées, il continua d'observer la nouvelle venue alors qu'elle s'assissait tout près du bâtiment dans l'ombre duquel il s'était dissimulé. Visiblement, elle ne l'avait pas repèré. Donc, la question d'aller ou non à sa rencontre se posait toujours. Elle semblait perdue et frigorifiée, ce qu'il n'avait aucun mal à comprendre. La température lui semblait très agréable, ce qui voulait dire qu'elle devait être absolument glaciale pour n'importe qui d'autre et les vêtements de la jeune femme ne semblaient pas très bien adaptés au froid.

*Allez, vas-y, ce sera donnant-donnant. Tu l'aideras à retrouver son chemin, ou du moins à trouver un endroit à peu près sûr si elle n'a nulle part où aller et en contrepartie... Tu pourras te faire croire, pendant un instant, que tu es normal, que tu peux simplement aller parler à quelqu'un et l'aider sans avoir toujours peur. Tendre la main à quelqu'un au lieu de verser encore le sang....L'idée me plait.*

Sa décision enfin prise, il avança de quelques pas en faisant assez de bruit pour être certain qu'elle ait bien perçu sa présence. Il était encore assez dans l'ombre pour qu'elle ne discerne pas son visage... Seulement sa silhouette et, peut-être, ses yeux. Attentif à ne pas la menacer de quelque façon que ce soit, il lui parla d'un ton aussi calme que possible.

- Est-ce que vous êtes perdue? Auriez vous besoin d'aide par hasard?

Il esquissa une légère grimace en réalisant à quel point chacun de ses mots sonnaient faux dans sa bouche. Le manque de contact humain semblait rendre chaque phrase qu'il prononçait bizarre, presque boiteuse. Il en rageait. Ramenant son visage à une expression plus avenante, il boitilla encore quelque pas pour se montrer davantage à la lumière, après s'être assuré que ses cheveux étaient bien entièrement dissimulés. Il craignait que le sang sur son visage ne l'effraie, mais il lui ferait sans doute plus peur si il restait caché dans l'ombre. Il lui tendit sa main pour l'aider à se relever, du à un réflexe venant d'un temps qui lui semblait désormais très lointain, mais la retira aussitôt en se rappellant qu'au moindre contact physique, la froideur de sa peau le trahirait. Il commençait de plus en plus à se sentir étourdi, ce qui lui rappella un instant à la mémoire son objectif premier, mais il le chassa de son esprit pour accorder toute son attention à la jeune femme en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Dim 27 Mar - 17:36

Isabelle avait relevé la tête lorsqu'elle avait entendu des pas s'approcher d'elle. Un jeune homme s'était avancé vers elle. Elle l'avait regardé d'un air perplexe, et avait tellement froid qu'elle n'avait même pas eu la force de se préparer à prendre son arme...Elle aurait définitivement du s'habiller plus chaudement. Même si elle n'avait rien pour s'habiller plus chaudement...

Le jeune homme était, d'apparence, enfin de ce qu'elle en voyait, environ du même âge qu'elle. Il était assez pâle et portait une veste dont la capuche lui couvrait entièrement les cheveux. Il était assez beau même...

Lorsqu'il fut assez avancé, il lui avait tendu la main, avant de l'ôter subitement. Geste assez bizarre s'était alors dit Isabelle... Très étrange même.

Quoi qu'il en soit, Isabelle se leva. Cet inconnu lui avait parlé, il lui avait demandé si elle était perdue, et si elle avait besoin d'aide. Quelles paroles seraient moins suspectes que celles là. Il semblait à Isabelle, malgré qu'elle ne se souvienne plus de son passé, que demander à quelqu'un s'il est perdu et s'il a besoin d'aide, quand on est habillé de façon à ce qu'on soit une ombre dont on ne voit même pas toute la tête...était suspect. Légerement. Mais quelque chose dans le ton de voix qu'avait utilisé l'adolescent devant elle dissipa presque toute trace de suspicion dans l'esprit d'Isabelle. Elle était portée à croire qu'il y avait des choses qu'on ne pouvait pas cacher ou qu'on ne pouvait pas imiter. Ce ton de voix, incertain, ne pouvait pas être imité si naturellement que cela. Peut-être lui voulait-il réellement du bien. Aurait-elle rencontré 2 personnes dignes de confiance en moins de quelques jours?

Elle regarda l'inconnu qui se tenait maintenant en face d'elle. Elle perdit dans son regard l'incertitude pour paraître comme une personne forte, pas facile à battre. Peut-être n'était-ce pas necessaire...mais ne sait-on jamais....

Elle répondit au garcon, gentiment, mais clairement, non pas en bafouillant une réponse inaudible comme elle l'avait fait avec Al précédemment:

" Euh non, je ne suis pas perdue...j'explore seulement un peu les environs.... Mais merci de vous inquiéter" .

Elle avait à peine fini de parler qu'elle trouvait sa réponse très ...disons conne. C'était une réponse sans trop d'incertitude, mais tout de même une réponse étrange.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Dim 27 Mar - 21:54

Il haussa un sourcil un peu surpris devant sa réponse qui ne voulait pas dire grand chose pour lui à vrai dire. Elle explorait les environs... Cela signifiait-il qu'elle avait un endroit où aller? Si oui, pourquoi perdait-elle son temps et risquait-elle sa vie à explorer, par un temps pareil? Ou peut-être ne voulait-elle simplement pas admettre qu'elle n'avait nulle part ou rentrer, dans une bouffée d'orgueil? Le regard dur qu'elle lui envoyait désormais ne lui laissait aucun doute qu'elle serait capable de cela. Et ce merci de vous inquiéter... Ça veut dire quoi à la fin? Décidemment, il n'y comprennait vraiment rien, mais n'osait pas l'admettre. Pour elle, ça avait du être parfaitement clair et il répugnait d'admettre de façon aussi flagrante son ignorance des relation humaine. Essayer de trouver une réponse appropriée se révélait un exercice beaucoup plus difficile que prévu. Simplement communiquer pour communiquer, entretenir une conversation... Quand était-ce devenu si difficile? Les possibilités trop nombreuses lui donnaient mal à la tête, alors il se résolut à en choisir une plutôt simple et qui conviendrait... Du moins, il ne pouvait que l'espérer.

- Alors... Ne devriez-vous pas rentrer? Vous risquez d'attraper froid par ce temps, habillée de la sorte...

C'était fou comment le simple fait d'alligner deux phrases lui épuisait le cerveau, vraiment. Dur de croire que quelque chose d'aussi simple que la parole puisse s'émousser à ce point par le manque de pratique. Quoique, en toute objectivité, il devait reconnaître que le fait qu'il était totalement affamé devait contribuer à mettre son cerveau en panne. Pendant un bref instant, il s'ennuya presque de ses livres, qui lui semblaient tellement moins compliqués que le dialogue qu'il entretenait tant bien que mal. Avec eux, il pouvait juste se laisser transporter, sans avoir à chercher à répondre, simplement dériver sans craindre la destination... Il chassa vite ces pensées. Bien sûr que c'était plus dur, ce n'était pas un livre, c'était la vie. Jusqu'à maintenant, il n'avait vraiment vécu que dans ses royaumes imaginaires, mais maintenant qu'il venait d'avancer pour la première fois dans la réalité, il n'avait plus le choix. Il lui faudrait foncer et continuer cette histoire jusqu'à sa fin, quelle qu'elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Mar 29 Mar - 1:50

Isabelle resta bouche bée de la facon que cet adolescent s'exprimait. Avait-il vraiment dit " " habillée de la sorte" ????

Isabelle en fut tellement étonnée, qu'à ses mots, elle le regarda avec des yeux en points d'exclamation. Bien sûr, au sens figuré...

Cela lui prit quelques secondes avant de sortir de sa surprise, non seulement elle parlait a un jeune homme vêtu d'une veste dont la capuche couvrait une partie de son visage, mais il parlait étrangement ... Étrange. C'était définitivement étrange. Malgré le froid qui régnait et les milliards de questions et d'incertitudes qui trottaient encore dans la tête d'Isabelle, elle éclata de rire. Un rire franc et imprévu....ah que c'était bon de rire comme ca...même dans une situation peut-être potentiellement dangereuse.

Isabelle cessa de rire d'un coup, se disant que ca n'était vraiment pas poli et respecteueux, envers un garcon qui, du moins le semblait-il, avait de bonnes intentions.

Elle le regarda dans les yeux, avec un de ses regards qui montrent qu'elle est en total controle de la situation, même si c'est faux, mais cette fois, ce regard était teinté d'une petite lueur étincelante. Elle aimait définitivement les relations humaines. Ou plutot était heureuse de connaître Al, ce qui la rendait un peu pas mal plus heureuse au final, et elle était contente de rencontrer une autre personne. Une qui ne lui avait pas encore sauté à la gorge.

Elle lui répondit, d'un ton léger: "En effet, vous avez bien raison. Merci de vous inquiéter pour ma personne, mon cher gentilhomme. Je compte rentrer bientôt, me couvrir.
"
Elle se trouva elle même drôle. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait l'impression que le jeune homme ne s'offusquerait pas de ses plaisanteries. Elle ne faisait que plaisanter, a vrai dire elle trouvait sa facon de parler très...charmante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Jeu 31 Mar - 22:16

Il la regarda faire, totalement dépassé par la tournure que prenaient les évènements. Le regard de surprise qu'elle lui avait lancé, son fou rire... Tout ça le laissait complètement confus. Il avait beau retourner ce qu'il lui avait dit dans tous les sens, il ne voyait vraiment pas son erreur... Car il avait bien du se tromper en quelque part pour qu'elle ait une réaction aussi bizarre! Évidemment, dû à ses contacts sociaux extrêmement limités de ces dernières années, il ignorait totalement que les paroles telles qu'on les voyaient dans les livres étaient dans un langage un peu trop...littéraire justement pour convenir à une conversation ordinaire. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait fait une gaffe. Il esquissa un sourire nerveux et attendit dans un silence plus qu'embarrassé qu'elle finisse de rire. Il mourrait d'envie de lui demander ce qu'il avait fait de mal mais, encore une fois, n'osa pas le lui demander. Lorsqu'elle lui adressa de nouveau la parole, il ne put que soupirer de soulagement. Après tout, elle ne s'était pas moqué de lui, n'avait encore rien dit contre lui. Quoique…

*Elle m'a appellé "mon gentilhomme"... Quand ai-je bien pu acquérir ce titre? Et pourquoi? Est-ce que ça a un rapport avec la raison pour laquelle elle riait tout à l'heure? Un mutant gentihomme... J'en rirais presque tellement c'est ironique. Nul doute qu'elle ne m'appliquerait pas ce qualificatif si elle savait toute la vérité...*

Alors que ses pensées le firent redescendre sur terre, il ne pu s'empêcher d'enfouir précieusement dans un coin de sa mémoire le souvenir de son rire. Ce son de joie pure, sans arrière pensées, plus mélodieux que jamais dans ses oreilles sans cesse écorchées par les cris de souffrances et les hurlements déments qui parsemaient les rues. Il sentit naître une chaleur bien étrange au niveau de son coeur mais qui, curieusement, ne le faisait pas souffrir, au contraire. Ce rire, si doux, presque angélique...

*Tout comme celle duquel il provient... * réalisa-t-il soudain avec un instant de retard.

Ses cheveux d'un blond clair, parsemés de cristaux de neige, sa peau d'une pâleur toute délicate, tout lui donnait l'air d'un ange. Sauf ses yeux et ses vêtements, qui venaient un peu briser cette image d'envoyée du ciel pure et innocente. Un regard bien sombre, oscillant entre l'égarement et une fausse assurance.. Celui de quelqu'un ayant déjà bien trop souffert, en fait. Quant à ses vêtements, elle a l'air prête pour la guerre, mais qui pourrait la blâmer? Tout compte fait, elle correspondait quand même à l'image qu'il se faisait d'une ange... Une ange jetée dans un monde cruel et qui n'a eu d'autre choix que de blesser et d'être blessée à son tour, de tacher ses ailes invisible. À son grand étonnement, il ressentit l'envie brûlante de la protéger, de s'assurer que plus jamais elle n'ait à salir ses mains de cette façon. Désorienté par ce sentiment inconnu, mais pourtant si puissant, il laissa son instinct prendre le contrôle. Et cet instinct lui dit une seule chose: fuir. Il recula de quelques pas, manqua de trébucher, mais ne s'en aperçut même pas, l'esprit complètement ailleurs. Puis, tout aussi soudainement, il s'arrêta. Quelque soit cette émotion étrangère qui s'était emparée de lui, elle était bien trop forte pour qu'il s'en sauve aussi aisément.


- Je ne peux vous laisser rentrer toute seule, surtout pas à cette heure. Le jour se couche, la mort rôde déjà, plus présente que jamais. Laissez-moi au moins vous accompagnez le froid... Ne me dérange pas vraiment

Il faillit dire "Le froid ne me fait aucun effet", mais se rattrapa juste à temps pour éviter la catastrophe. Il ne savait vraiment pas ce qui lui était passé par la tête, il ne savait pas du tout ce qu'il essayait de faire au juste... Tout ce qui lui revenait en ce moment précis, curieusement, c'était le rire mélodieux de la jeune femme et une pensées qu'il avait eu un peu plus tôt..."Foncer et continuer cette histoire jusqu'à la fin"... Il ne savait pas où ça le mènerait, mais il tenterait le tout pour le tout. Ramassant ses maiges connaissances sur les relations sociales, il faillit bien se frapper lui-même en réalisant qu'il avait définitivement manqué de la politesse la plus simple.

- Au fait, je me nomme Daiki...

Il ajouta presque "pour vous servir", mais il avait peur qu'elle le prenne trop au sérieux... Et même lui savait que cette formulation n'était vraiment plus d'usage courant, même dans les livres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Sam 9 Avr - 21:04

Isabelle se calma, et regarda sagement ce jeune inconnu. Il fit quelques pas par en arrière, et à ce moment, Isabelle se dit qu'il allait sans doutes s'en aller. Mais il n'en fit rien, à son grand étonnement.

Il avait dit qu'il ne pouvait la laisser rentrer seule...C'Était très gentil, c'est certain, mais elle était bien venue toute seule, elle réussirait sans doutes à repartir toute seule...

Il se nommait Daiki. Après qu'il se soit présenté, Isabelle senti une vague d'incertitude en elle. À cette phrase, elle devait normalement répondre...Mais que répondre?...

Elle le regarda et lui dit:

" Je suis enchantée de vous connaître, Daiki... Je m'appelle....en fait, je ne sais pas comment je m'appelle... Mais peu importe... "

À partir de cet instant, Isabelle se sentit toute confuse. Elle ne savait pas encore si ce Daiki était dangereux, et elle craignait, d'avec son incertitude et le fait qu'elle " n'aie pas de nom", elle perde sa "couverture" et qu'elle n'aie plus du tout l'air...disons " forte ".

En disant ces mots, elle ne finit même pas sa phrase, et baissa les yeux. Il devait la trouver très étrange de rire, d'ensuite être toute perdue...

Mais elle était réellement perdue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Dim 10 Avr - 21:00

Cette réponse plutôt inhabituelle le déboussola encore une fois. Une fille sans nom... C'était tout à la fois bizarre et triste et il ne savait quoi penser ou dire. Il choisit plutôt de ne plus évoquer le sujet, qui lui semblait douloureux. Quand l'air perdu qui se glissa de nouveau dans le regard de la jeune femme en face de lui, ce besoin de la protéger qu'il ne comprennait toujours pas revint en force. Brûlant, dévastateur, impossible à arrêter. En proie à des émotions aussi violentes, la tête lui tournait encore plus, il en tremblait presque et il ne pouvait s'empêcher de se demander qui était-elle pour le mettre dans cet état. Après aussi longtemps à vivre dans l'indifférence, le détachement le plus total pour éviter de sombrer dans le désespoir, il avait l'impression d'être pris avec un véritable cataclysme qu'il était incapable d'apaiser. Il réussit malgré tout à ne rien laisser parraître, ne serais-ce que parce qu'il ne saurait pas comment l'exprimer de toute façon. Il décida plutôt d'offrir une porte de sortie à l'humaine en face de lui, qui lui semblait à présent si fragile. N'importe quoi, juste pour dissiper cette air confus qui lui faisait mal au coeur sans qu'il sache pourquoi.

- Allez, vous ne devriez pas rester ici plus longtemps si vous avez un endroit où rentrer... Laissez-moi vous raccompagner, je m'en voudrais si quelque chose devrait vous arriver.

Il ne comprennais pas ce qu'il disait, les mots qui sortaient de sa bouche lui semblaient être ceux d'un étranger. Le plus confus des deux, sans aucun doute, c'était lui. La situation lui échappait complêtement sur tous les points. De nouveau, il croisa son regard égaré et, de nouveau, cette sensation indescriptible et troublante le saisit.

*Mais enfin...Que...Que m'arrive-t-il?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Lun 18 Avr - 20:38

À ce moment, Isabelle se sentait toute étrange, elle se sentait encore si confuse, si perdue, elle aurait voulue s'enfuir, courir loin, loin, loin ...

Elle aurait aimé pouvoir disparaitre, car elle savait qu'elle n'avait plus du tout l'air menaçante, et qu'elle semblait totalement vulnérable. Elle aurait aimé à ce moment retrouver le confort qu'elle avait eu précédemment avec Al, quelqu'un qui la comprenait...Elle se dit que ce n'était pas très gentil de vouloir etre avec une personne pendant qu'on est avec une autre, mais apres tout, elle ne le connaissait pas du tout ...

Elle répondit :

" Hum oui...je vais rentrer chez moi..."

Elle accepta qu'il la raccompagne, elle n'avait plus de force, son esprit était si fatigué, elle ne voulait même plus penser qu'il pourrait etre dangereux.

En commancant a marcher, elle dit:

" Alors....ca va bien? ..."

Elle n'était totalement pas maître dans la communication en ce moment,quand elle était toute chamboulée, et ce Daiki non plus ne semblait pas très habile à ce qu'elle en avait entendu plus tot. C'était prometteur...

La présence de Daiki la troublait quelque peu, elle n'avait aucune idée pourquoi, mais elle ne pouvait s'empêcher de faire attention à ces mouvements, de ne pas avooir l'air trop maladroite, de ne pas avoir l'air trop faible et elle essayait même avec grande peine d'avoir l'air de posséder une fierté d'elle même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Mer 20 Avr - 17:25

Il ressentit un soulagement certain en l'entendant dire qu'elle allait rentrer. Cela voulait dire qu'il pourrait la ramener saine et sauve chez elle, puis la laisser et tourner la page... S'il en était capable. Elle le troublait beaucoup trop et semblait mettre constamment son fragile équilibre en péril. Ce n'était pas par nature qu'il avait ce coeur insensible, ce coeur de glace qui s'accordait ironiquement bien avec ce qu'il était devenu. Non, c'était simplement le seul moyen qu'il avait trouvé de continuer: taire ses émotions, ne plus rien ressentir. Comment autrement supporter l'horreur et la solitude sans en perdre la tête? Or, même les quelques minutes qu'il avait passé avec elle avait transpercé une si grande partie de ses défenses. Si ne s'en séparait pas bientôt, il craignait que ce soit irrémédiable, qu'il ne puisse plus se passer d'elle. Ce serait son arrêt de mort. En effet, si elle devait le cotôyer constament, elle finirait bien par découvrir la vérité. Et là, elle en finirait avec lui à coup sûr, comment pourrait-il en être autrement? Il ne put s'empêcher de songer qu'être tué par une ange devait être de loin l'une des plus belles morts que quelqu'un comme lui pourrait connaître, mais il repoussa cette idée. Il n'était pas encore suicidaire et l'idée de souiller ses mains de son sang le révoltait. Mais bon, ces histoires étaient de toute façon sans importance puisque, sitôt qu'elle aurait atteint son refuge, il la quitterait. Plongé dans ses sombres pensées, il faillit manquer la question banale qui lui était addressée. Enfin, banale pour n'importe qui d'autre. Lui, se retrouva totalement sans réponse et submergé d'une émotion intense qui ressemblait dangereusement à de la nostalgie.

*Depuis ce jour là, depuis que je suis devenu ce que je suis... Personne ne m'a jamais demandé ça, personne ne s'est jamais addressé à moi comme ça. Pas une proie, pas un monstre mais un... un être humain, un égal.*

Il réprima cette pensée de toutes ses forces, conscient que la seule raison pourquoi il en était ainsi était parce qu'elle ne savait pas. Il avait remarqué depuis longtemps qu'en dépit de tous ses efforts, ses émotions n'étaient jamais enfouies bien loin. Elles revenaient d'ailleurs souvent à l'assaut quand il s'y attendait le moins. Mais cette fille... Elle semblait avoir un don pour briser ses barrières, atteindre ses points sensibles, sans la moindre cruauté, sans même s'en rendre compte. Il ne fallait pas qu'il laisse ses émotions, quelle qu'elles soient, le submerger, il ne fallait pas qu'il se brise devant elle. Après avoir demander à la protéger, il ne pouvait se permettre d'avoir l'air aussi faible. Avec un effort de volonté, il parvint à retrouver un semblant de contrôle, sans toutefois répondre à sa question. Honnêtement, il se sentait particulièrement confus, affamé et misérable, mais ce n'était pas vraiment une réponse convenable. Avant qu'il puisse formuler quoi que ce soit, une pensée qui n'appartenait ni à lui ni a elle fit écho dans son esprit. Une pensée porteuse d'un très mauvais présage.

*Enfin un peu de sang frais!*

Saisi d'horreur, il réagit à toute vitesse, empoignant la jeune femme par la manche, en prennant tout de même soin de ne pas toucher à sa peau, et l'entraînant brusquement vers l'avant

- COURS!

Ce fut la seule parole qu'il lui addressa, préférant garder son souffle pour ce qui était le plus important pour l'instant: s'enfuir. Sa jambe le faisait déjà souffrir, il était toujours très affaibli mais il savait que l'adrénaline lui permettrait de courir quand même, puisque sa vie en dépendait. Cette fois-là, ce fut encore mieux. Il ne le sentit même pas. Seul comptait une chose: la ramener en vie, chez elle, comme il le lui avait dit. L'instinct de protection, chez lui, était encore plus puissant que l'instinct de survie. Par contre, dès qu'il jugea qu'ils s'étaient assez éloignés pour ne plus être en danger, tout lui retomba dessus soudainement. Une douleur très vive lui transperça presque littéralement la jambe et il réalisa qu'il était à bout de souffle. De plus, ses étourdissements étaient revenus en force, agravés par l'effort physique qu'il venait de fournir sans doute. Il lâcha finalement prise sur sa manche... et prit appui sur un mur aussitôt, question de s'assurer une prise solide jusqu'à ce que le décor qui l'entourait cesse de tourner au point de l'empêcher de tenir sur ses pieds. Il ferma les yeux quelques instants, puis se força à les rouvrir et lança un regard un peu vide à celle qui l'accompagnait pour l'instant et se dit qu'il lui devait des explications. Bien sûr, il ne pouvait pas lui dire la vérité, cela le trahirait mais... Une demi-vérité faonctionnerait bien vu les circonstance, non?`

- Il y avait un mutant... dans le fond d'une ruelle... à une bien faible distance... Désolé de vous avoir... brusquée, mais il fallait... déguerpir au plus tôt...c'était... nécessaire

Ses paroles étaient entrecoupées car il était encore trop à bout de souffle pour former une phrase complète. Être dans un tel état de faiblesse devant une femme qui deviendrait sans doute un ennemi mortel dès qu'elle réaliserait à qui elle avait vraiment affaire n'avait rien de rassurant, aussi enchaîna-t-il vite avec une question, espérant ainsi éviter qu'elle ne s'approche trop de lui.

- J'espère qu'au moins je ne... vous ai pas fait... perdre vos repères pour rentrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Jeu 21 Avr - 2:14

Isabelle avait posé cette question sans réellement en attendre une réponse, et elle n’en eu pas non plus. Dès que Daiki lui cria de courir, elle ne douta pas un instant et fonça, avec le plus de vitesse qu’elle le pouvait et le plus de force qu’il lui restait. Elle avait déjà eu quelques fois depuis son réveil à s’enfuir comme ca, et elle n’allait pas courir le risque de se faire tuer pour simplement garder le bon chemin pour rentrer chez Al. Elle ne douta pas qu’il y ait eu un danger, elle savait qu’il y en avait eu un, elle l’avait senti dans le ton de Daiki, il n’essayait, elle en était presque certaine, pas de la faire se perdre pour ensuite peut-être…mieux l’attaquer? Il semblait être un humain normal, après tout. Enfin... « normal », elle aurait bien aimé avoir une définition de ce mot dans le bon contexte…

Daiki, à quelques pas d’elle, semblait souffrir. Son visage s’était légerement crispé un instant plus tot. Essoufflé, il lui avait dit quelques mots, et elle crut ces paroles. Il y avait certainement un mutant pas trop loin de là. Elle remarqua, avec l’envie de faiblement sourire—une envie qu’elle réprima aussitôt, la situation ne permettait pas vraiment de rire--, que cette fois, Daiki n’avait pas semblé trop réfléchir à ces paroles, et que cela semblait assez spontané. Y aurait-il donc place à amélioration dans leur « relation » ?

Elle le regarda, et, elle aussi, à bout de souffle, lui dit :

« Merci de m’avoir prévenue, merci beaucoup …Et non, tout va bien, je sais parfaitement où aller. Venez.. ».

Bien sur, elle ne savait pas parfaitement ou aller, mais il lui restait encore un peu d’instinct de survie, et elle n’effacait pas entierement l’idée que Daiki soit un ennemi et qu’il puisse s’en prendre à elle. Pourtant…elle acceptait qu’il voit où elle « habitait », pour le moment du moins. Était-elle folle?!!!? Elle ne l’était sans doutes pas… elle suivait simplement cet instinct si fort qui essayait de la convaincre qu’il n’y avait rien à craindre. Elle était aussi très reconnaissante envers ce Daiki de l'avoir prévenue, elle ne tenait pas particulierement a se battre, elle avait faim, elle avait froid et était faible. Elle aurait voulu le remercier plus que ca, car si elle se serait battue, elle était quasiment certaine que cette fois, elle n'aurait pas survécu. Il l'avait, en quelque sorte, surement sauvée.

Ils marchèrent quelques minutes, peut-être 30, peut-être une heure, en silence. Quel était ce silence? C’était simplement, enfin c’est ce qu’elle croyait, le silence habituel de deux personnes qui, normalement, se promènent en solitaires, et qui ne se parlent pas tout seul dans ces moments…


( Bon pour le reste, écrit un petit post, ben petit, on s'entend, c'est jamais petit quand c'Est toi ^^ Mais ouais, un post avec je sais pas un peu de conversation ou quelque chose comme ca de pas trop important, parce que faut que Al me réponde avant qu'on arrive a la maison Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Daiki

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   Mer 18 Mai - 22:09

Il ne répondit absolument rien à la remarque de la jeune fille, simplement heureux qu'elle sache encore se retrouver si l'on en croyait ses dires. Le plus tôt serait le mieux car leur course folle de tout à l'heure avait clairement fait ressortir le fait qu'il était désormais totalement incapable de la protéger contre quoi que ce soit. Surtout s'il ne pouvait pas se permettre d'utiliser ses pouvoirs, qui étaient son seul espoir dans son état actuel. Si affaibli qu'il doutait même pouvoir manier ses lames correctement, comment pourrait-il espérer s'en servir pour un combat, qui plus est en veillant sur quelqu'un d'autre? Elle était armée, certes, mais elle était humaine, sans doute affaiblie elle aussi et certainement frigorifiée. Il savait qu'une température comme celle-là pouvait facilement diminuer les capacités de n'importe qui qui n'était pas fait pour y résister comme lui. ELle n'était sans doute pas en état de livrer bataille elle non plus. Heureusement, ils ne firent aucune mauvaises rencontres, aucune rencontre tout court en fait, sur leur chemin. Il soupira de soulagement lorsque la jeune femme sans nom s'arrêta enfin devant une maison. Même s'il refusait de se l'admettre, il avait les jambes qui tremblaient et se sentait assez mal. Il n'était pas sûr qu'il aurait pu continuer bien plus longtemps. Tout en faisant attention de ne rien laisser transparaître de son malaise actuel, après tout il ne fallait pas perdre de vue qu'elle pouvait devenir une ennemie à tous moments, il tourna la tête vers elle et finit par réussir à lui parler.

- Puisque nous nous sommes immobilisés j'en déduis que nous sommes arrivés...Enfin vous êtes arrivée chez vous, alors je suppose que je devrais...

*Non mais qu'est-ce qui te prend? As-tu perdu la raison? Tu es venu la reconduire dans un endroit sûr un point c'est tout... Si tu t'incruste, c'est la mort que tu cherches*

Malgré tout, en dépit de toute logique, il resta là à la regarder et à attendre une réponse. Au moins quelque mots de plus lui étant addressés... Si c'était tout ce qu'elle voulait lui offrir, il s'en contenterait. Sinon... Sans doute bien des questionnements et des maux de tête en perspective.

[suite dans "Faire connaissance" dans le repaire de l'étranger]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment d'errance...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment d'errance...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» [Story] Vos citations du moment
» [NIE] En ce moment sur la Nuvapedia
» [Réalisé] Il faut bien craquer un moment donné ou un autre !
» Les grands bordeaux 2005 se goûtent-ils bien en ce moment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville du Chaos :: |Les ruines de Winter Hollow| (RP) :: Les rues-
Sauter vers: