AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une bonne Planque

Aller en bas 
AuteurMessage
L'étranger
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 14/02/2011
Localisation : Chaos City

MessageSujet: Une bonne Planque   Dim 20 Mar - 23:02

L'étranger arriva dans un petit quartier désert. Il faisait noir maintenant car le soleil venait de se coucher, il devait être aux alentours de 20:00 et il trouvait étrange qu'il n'y ait aucune maison éclairée, à croire que le coin était vraiment désert. Il continua donc à marcher pendant de longues minutes drapé dans un silence de plomb, à réfléchir sur sa situation. Il n'y avait rien à faire, c'Était désespéré, il était seul, il n'avait aucune idée d'où il se trouvait, ni comment il y est arrivé. Il avait le bras droit cassé et la faim commençait à le tenailler. Mais pour l'heure, l'important était qu'il devait trouver une place où passer la nuit, il ne voulait pas dormir à la belle étoile dans un endroit peu rassurant.

Il continua à marcher encore et encore, jusqu'à se perdre pour de bon. Il avait beau tourner sur lui-même, toutes ces silhouettes de maisons noires se ressemblaient, il n'y avait pas vraiment de repères et la température commençait à se refroidir de plus en plus. De son bras valide, il tira un peu sur son manteau et rabattit le lourd capuchon gris pour se protéger du froid. Il fit ensuite jouer son épaule gauche, elle était encore endolorie du coup de feu. Et ce mal de tête persistant qui ne diminuait pas rendait la situation encore plus désagréable. Il continua donc à marcher en se concentrant sur ses pas pour ne pas se perdre, il marcherait sur cette rue en ligne droite jusqu'à ce qu'il débouche ailleurs.

Il marcha encore durant quelques minutes avant de se rendre compte que des pas résonnaient derrière lui. Oui, il en était sûr, quelqu'un était en train de le suivre, accordant ses pas aux siens pour passer innaperçu. Il sentit un picottement glacé lui parcourir la colonne vertébrale, caractéristique de la peur qui vous glace le sang. Il se concentra sur les pas derrière lui pour déterminer la distance le séparant de la personne qui le suivait. Il avait peut-être encore le temps de s'enfuir en courant. Il tourna dans une rue perpendiculaire et tourna légèrement la tête pour découvrir une sombre silhouette à quelques mètres. Lorsqu'il tourna le coin d'un immeuble, il se mit à courir de toutes ses forces, il courut sans regarder derrière lui, il courut jusqu'au prochain coin de rue et tourna de l'autre sens, pour continuer son chemin. Avant de tourner le coin, il regarda encore derrière lui et fût quelque peu soulagé car la silhouette avait disparût.

Il n'eût pas le temps de regarder devant lui qu'il percuta quelqu'un. Il bascula vers l'arrière en entrainant l'autre personne avec lui. Il tomba lourdement sur le dos, au même moment qu'un tintement lourd. sa tête cogna contre les dalles du sol et sa vue se brouilla pendant un court instant, de plus, comme l'autre personne lui tomba dessus, il en eût le souffle coupé. Une violente douleur lui traversa le bras cassé et il poussa un grognement étouffé. Il tourna la tête et vit sa large épée, elle avait tomebr a un mètre de lui. Il tendit la main gauche, s'en saisit et lorsqu'il regarda la personne sur lui, il fût aussi étonné que rassuré de voir le visage d'une jeune fille, au moins aussi effrayée que lui ... Elle se releva d'un bond et il se leva ensuite, il s'aida en poussant sur son épée. Lorsqu'il fût debout, il avait reprit un peu de souffle, il regarda mieux la jeune fille et vit qu'elle était grande, au moins autant que lui, elle avait de longs cheveux blonds qui encadraient son beau visage pâle au centre duquel de grands yeux noirs le fixait intensément.


- Je ... Je suis désolé ... Je croyait être suivit et je ... je n'ai pas regardé ou j'allais, je suis vraiment désolé. Est-ce que vous allez bien ? Vous n'êtes pas blessée ?


Dernière édition par L'étranger le Lun 23 Mai - 21:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Lun 21 Mar - 0:36

Isabelle, encore toute ébranlée par son existence, par le fait qu'elle n'avait aucun souvenir, ni de qui elle était, ni de ce qu'elle était ou de ce qu'elle faisait dans ce monde. Elle était perdue, elle marchait depuis des heures dans cette ville...

Elle était rendue dans un quartier, qui était assez étrange. Elle se sentait si seule, elle, fille dont elle ne connaissait rien. Quel âge avait-elle? Quel nom portait-elle? Quelle enfance avait-elle eue? Quelle vie avait-elle, jusqu'à maintenant, vécue? Et comment, pourquoi était-elle devenue amnésique?

Elle n'avait aucune réponse à ces questions, et ne connaissait aucun moyen pour en avoir. Elle avait l'impression, malgré tous ces questionnements, d'être vide. Vide d'énergie, vide de sentiments. Elle avait l'impression, non seulement d'être inconnue à elle même, mais de n'être rien. Rien. Personne ne peut savoir à quel point c'est dur de sentir qu'on est rien, rien dans ce monde, rien pour personne, jusqu'à même totalement rien pour soi même.

Elle était encore en train de marcher, il faisait nuit depuis quelques dizaines de minutes. C'était silence, tout autour d'elle. Un silence loin d'être serein, un silence rempli de peur, rempli de haine, rempli de danger. Il n'y avait là rien de rassurant, elle sentait le danger rôder autour d'elle. Elle entendait parfois quelques bruits étranges au loin. Elle tourna le coin d'une rue, en regardant le ciel, un ciel étoilé, un beau ciel, pourtant dans un si laid monde...

Elle baissa la tête, et fut heurtée par quelqu'un de plein fouet. Elle tomba, naturellement, sur lui. Aux gémissements qu'il poussa, elle prit peur de lui avoir fait mal, et se releva rapidement. Elle ne s'était encore pas dit un instant que ca pourrait etre un ennemi. Cela devait être parce qu'elle était trop perdue en elle même, elle ne pensait même plus à la vigilence...

L'homme se releva, et elle put le voir, dans la clarté de la lune. Il était grand, environ de la même grandeur qu'elle, elle qui était très grande pour une fille... Ses cheveux étaient blancs sous sa capuche, et il la regardait avec des yeux bleus gris. Sous ce clair de lune, était-ce parce qu'elle se sentait tellement seule qu'elle aurait pu trouver beau n'importe qui, elle admirait le visage de ce jeune garcon. Il devait être un peu plus agé qu'elle, ces traits étaient durs, mais il semblait tout de même assez beau....Mais quoi qu'il en soit.

Il semblait confus. Elle était confuse. Il venait de lui demander si elle était correcte, et elle répondit, d'une voix comme son âme l'était, confuse:

" Euh... oui je vais bien...Merci....et vous...vous allez bien? Je ne vous ai pas fait mal? "

Et elle ajouta, soudainement inquiete, réalisant qu'il y aait bel et bien de dangereuses personnes dans cette ville:

" Et...qui etes vous??? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
L'étranger
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 14/02/2011
Localisation : Chaos City

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Lun 21 Mar - 1:12

- L'étranger ne pût dire s'il se sentait rassuré qu'elle n'ait rien ou s'il était encore effrayé car il ne savait pas si il était encore suivi. Il rangea de peine et de misère l'épée dans son dos et enleva la capuche de sur sa tête, il regarda brièvement derrière lui et ne vit personne à première vue, ils étaient seuls. Il revînt à la fille devant lui, elle lui demanda s'il était blessé. Voulait-elle dire avant ou après la chute ? Il frotta lentement son bras cassé en serrant les dents. Elle lui demanda qui il était, il lui répondit, d'une voix qu'il essaya de garder calme ...

- Je ... Je suis ... Non, vous ne m'avez pas blessé. C,est seulement mon bras, je crois qu'il est cassé ... Je ... C'est une longue histoire pourquoi je suis ici en ce moment. Je ne la connais pas moi-même ...

- Il y a environ une heure, je me suis réveillé dans le cimetière, tout près, j'était blessé. Mon bras, il doit être brisé, et j'ai une migraine impossible. Je ... En fait, je ne sais rien du tout, je veut dire que j'ai tout oublié avant mon réveil. Je ne sais pas ce qui m'est arrivé ni même pourquoi j'étais dans un cimetière. J'ai du me blesser, je ne sais trop comment, mais je crois que j'ai une amnésie partielle, je n'arrive même pas à me rappeler mon nom ...


Le jeune homme vit que la fille semblait confuse, elle semblait aussi perdu que lui, mais comment pourraît-elle le croire, même lui n'arrivait pas à le croire ... C,est vrai que c'était louche qu'un homme soit seul, dans une nuit noire dans un quartier fantôme au beau milieu de la nuit. Mais alors une fille de son âge !?
Il se massa doucement le front en prenant une grande respiration, puis il tenta de lui expliquer clairement.


- Écoutez ... je sais bien que mon histoire n'est pas crédible, je n'arrive même pas à le croire moi-même.
Mais bon, je ne me rappelle rien et je ne sais pas comment je me suis brisé le bras, mais il est tard, j'ai vu une ville et je comptait m'y rendre demain. Je me suis retrouvé ici car je cherchait un endroit où passer la nuit tranquille, et peut-être trouver quelque chose à manger ...

- La journée a été rude et ma tête souffre le martyre, je voulais seulement me reposer un peu. J'ai cru plus tôt que j'étais suivi et je me suis enfuis, mais je crois bien que la personne qui me suivait a continuer son chemin. Donc je m'excuse encore de vous avoir percuté, je ne voulais pas vous heurter. Je ne sais pas qui je suis, mais ne vous en faites pas, je ne suis pas une menace, vous n'avez rien à craindre de moi ...


Il ne savait pas ce qu'elle allait faire, il ne savais pas non plus ce qu'elle pensait de tout ceci. Mais il ne savait pas pourquoi, il sentait sa présence rassurante, il n'était plus seul, il se sentait un peu mieux. Il pensait à ce qu'il allait dire, elle ne répondait toujours pas. Il se dit qu'elle allait probablement prendre ses jambes a son cou, comme une personne normale réagirait. C,est alors qu'un nom apparut dans son esprit ...

- Je ... Tu peut m'appeler AL, c'est le seul nom qui me vient en tête, je ne sais pas si c'est le mien, mais je vais m'en contenter pour l'instant, jusqu'à ce que mes souvenirs reviennent. Je suis enchanté de te rencontrer et je suis soulagé que tu ne soit pas blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Lun 21 Mar - 2:24

Isabelle, déjà très confuse auparavant...l'était encore plus maintenant. Ce jeune homme venait de lui dire tout plein de choses, de lui raconter son histoire, à une vitesse bien normale, mais qui pour elle semblait être beaucoup trop rapide pour que, dans son état, elle puisse assimiler, et comprendre la situation.

Il lui parlait de cimetière, d'amnésie, de quelqu'un qui le suivait, de blessure au bras...

Et elle, elle l'avait écouté, sans lui répondre, digérant chaque information une à une, pour pouvoir avoir une réponse disons...intelligente, ou moins confuse.

Donc, elle ne l'avait pas blessé, c'était déjà ca, elle n'aurait pas aimé avoir blessé cet homme, qui semblait lui aussi très confus...

Ces paroles montraient qu'il essayait de la convaincre de la véracité de ces propos, mais il ne savait pas ô combien elle le croyait et le comprenait. Elle voyait même plusieurs points communs entre son histoire et la sienne. Elle aussi, quand elle s'était réveillée quelques jours, voir semaines avant, elle ne savait plus, elle n'avait plus de mémoire, elle avait oublié tout, jusqu'à son nom. Elle aussi, en se réveillant, était blessée, à la tête précisément, et avait un mal de tête horrible qui lui rongeait l'énergie et l'étourdissait. Elle le croyait sur parole, et seulement à voir comment il avait peine à s'expliquer clairement. Elle fut tout de suite rassurée quand il lui dit qu'elle n'avait rien à craindre de lui. Elle savait bien que toute personne, tout prédateur pourrait dire ca, pour rassurer sa proie et l'avoir plus rapidement...Mais elle sentait qu'il disait la vérité. Un homme ne pouvait pas si bien acter la confusion, l'air et le ton de voix d'un homme perdu dans ce qui l'entoure... Elle se retrouvait trop en son histoire pour ne pas le croire. Naïveté? Peut-être, mais elle était beaucoup trop faible et vulnérable pour ne pas mettre cet homme, Al, comme il croyait peut-être se nommer, dans le clan des "gentils".

Elle réussit enfin à lui répondre:

" Eh bien.........je suis enchantée aussi...Al........ je.........ca va vous paraitre étrange...comme coincidence...Mais je ne sais pas non plus qui je suis.....je ne connais pas mon nom...Je ne sais pas d'où je viens, qui je suis......je me suis réveillée dans la foret il y a de cela quelques temps......sans souvenirs. "

Elle ne savait pas pourquoi, mais elle ajouta:

" Venez..montrez moi votre bras......."

La nuit était calme, pour une fois. Le silence régnait, et Isabelle se sentait mieux que toutes les journées précédentes; pour l'instant, elle n'était pas seule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
L'étranger
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 14/02/2011
Localisation : Chaos City

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Lun 21 Mar - 3:26

Al fût autant étonné que soulagé d'entendre la jeune fille lui dire qu'elle le croyait, et de plus, elle disait que la même chose lui était arrivé. Étonnant, vraiment, au moins, il était content que la première personne qu'il croise soit une personne normale. Vu le coin, on aurait pu jurer un village fantôme, digne d'un film d'horreur. Lorsqu'elle voulut regarder son bras, il ne sût pourquoi mais son instinct le lui déconseilla.

- Euh non ! Écoute, je ne crois pas que ce soit une bonne idée, il est trop douloureux pour que je ne puisse simplement le bouger. La douleur est atroce, mais je ne sais pas si il est vrament cassé, je n'ai pas vérifié.

- Mais j'ai une meilleure idée, il est déjà tard et je ne comptait pas passer la nuit dehors. Donc, à moins que tu ait un endroit où passer la nuit, j'ai peut-être une idée. Nous pouvons rester dans une de ces maisons pour la nuit. Nous serions plus à l'aise qu'en plein milieu d'une rue déserte d'un quartier fantôme.

- Nous pouvons sûrement trouver une maison vide car je n'ai vu aucune habitée depuis le cimetière, je crois que le coin a été abandonné. Donc je propose qu'on aille au chaud et nous pourrions nous raconter l'histoire en détail, j'aimerais vraiment savoir si je peut t'aider ou peut-être si tu arrive a retrouver le mémoire, je pourraît aussi peut-être me rappeler ... Si bien sûr tu veut entendre mes explications, et tu pourraît regarder mon bras, si tu y tien vraiment ...


- Al jeta un coup d'oeil aux maisons alentours et se dirigea vers la 2e sur sa gauche, environ dans le milieu de la rue. Il regarda par une fenêtre et ne vit aucune lumière, il alla devant la porte et ouvrit ... Elle n'était même pas verrouillée. Il poussa en regardant si la jeune fille le suivait, elle était derrière. Il entra en ne faisant pas de bruit. La maison était sombre et composé d'un seul étage, il fit le tour des pièces et constata qu'elle était vide. Il revînt voir sa compagne.

- Ça semble abandonné, c'est vide et je crois que personne n'habite ici depuis un bout. Je crois qu'on peut rester ici pour la nuit, je vais vérifier si il y a quelque chose à manger, voudrait tu quelque chose à boire ?

- On pourrait s'installer, manger un peu et apprendre a mieux se connaître, tu verrait que je ne suis pas une mauvaise personne, je pourrait te raconter mon histoire en détail ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Dim 27 Mar - 16:06

Isabelle avait suivi cet inconnu sans presque aucune crainte. Il lui inspirait confiance, il semblait dire la vérité, il semblait perdu, il semblait honnête. La maison était bel et bien vide. Isabelle se sentait, pour la première fois depuis qu'elle s'était réveillée, en sécurité. Elle ignorait si elle l'était réellement, mais elle se sentait quand même en sécurité. Elle était à l'abris du vent dans cette maison, et elle accepta volontiers la proposition d'Al, elle était assoiffée, cela faisait des jours qu'elle n'avait ni bu ni mangé. Elle sourit à Al en lui répondant. Il avait l'air de vraiment vouloir la connaitre et l'aider. Elle voulait aussi cela en retour. Y aurait-il enfin quelqu'un pour la sortir de sa solitude et de son incompréhension totale?...Elle l'espérait.

Isabelle s'assit sur un sofa qui était dans la maison, et sentit comme une impression de déjà vu. De s'asseoir sur un sofa. Surement l'avait-elle fait des centaines de fois, probablement..."avant" tout ca. "Avant" tooooooout ca.... Ce sentiment de déjà vu n'avait absolument rien d'étrange. Et malgré tout, une chose si futile que cette impression de s'être déjà assise sur un sofa la réconfortait. C'était la seule chose qu'elle savait de son passé. Qu'elle s'était déjà assise sur un sofa. Merveilleux..............

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
L'étranger
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 14/02/2011
Localisation : Chaos City

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Dim 27 Mar - 16:54

Al s'affaira à trouver quelque chose à boire, le frigo était totalement vide. Il fouilla dans les armoires et trouva finalement un fond café au caramel, cela ferait l'affaire pour le moment. Il mit de l'eau à bouillir et trouva 2 tasses qu'il nettoya rapidement. Ce ne fût pas long que l'eau siffla, il versa 2 tasses et ajouta une touche de miel, pour apaiser le goût. Il déposa les 2 derniers cubes de sucres et alla rejoindre Isa dans le salon. Elle était assise sur le fofa, elle semblait exténuée, pauvre petite ...

Al déposa une tasse devant elle, sur la petite table ronde, au milieu du sofa. Il s'assit ensuite à côté d'elle sur le sofa, il prit maladroitement sa tasse de la main gauche et bût délicatement quelques gorgées du liquide qui le réchauffa quelque peu. Il se tourna ensuite vers Isa, elle senblait avoir reprit des couleurs. Il lui fit un sourire chaleureux et comme il ne voulait plus faire durer ce silence gêné qui s'était installé, il commença par lui expliquer tout depuis le début ...


- Bon, comme je disait plus tôt, je me suis réveillé y'a environ 2 heures dans le cimetière, tout près. J'était étendu sur une tombe, j'avais le bras tellement douloureux que je crois qu'il est cassé. Je n'ai aucune idée
de ce qui s'est passé car je n'avais aucune blessure à la tête ...

- Ensuite, j'ai vu cette épée plantée plus loin et ce pistolet.
(Il pointa la large épée qu'il avait laissée sur le fauteuil et il dégaina le puissant pistolet pour ensuite le poser sur la table ronde.) Alors, je n'ai aucune idée de comment je me suis retrouvé dans cette situation, ni comment j'ai perdu environ 20 ans de souvenirs d'un coup. Je n'arrive même pas à me visualiser pour me représenter un nom, c'est tellement frustrant ...

- C'est comme si je m'était retrouvé dans le corps d'un inconnu, je sais seulement que je me rappelle personne proches de moi, je crois que je n'ai personne sur qui compter, j'avais l'impression d'être le seul humain encore en vie sur terre, tout est si vide. Alors je suis vraiment content que tu soit ... littéralement tombée sur moi. Je suis content de pouvoir savourer la proximité d'une personne normale, ou comme moi. Donc je sais que c'est un peu tôt pour parler, mais je crois que si tu désire rester ici, je resterai ici, je crois que je pourrait faire quelque chose de bien ici, je pourraît faire le tour du quartier vu que c'est désert et trouver de quoi meubler cette maison. Alors tu sera la bienvenue tant que tu voudra bien rester ici ... Du moins, jusqu'à ce que tu retrouve la mémoire et que tu trouve un endroit plus sécuritaire où tu voudra aller ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Mar 29 Mar - 1:29

Isabelle écouta attentivement le récit d'Al. Elle était sincèrement contente d'être là, et malgré que cela ne faisait que quelques minutes qu'elle le connaissait, elle appréciait beaucoup la présence d'Al et sentait qu'elle pourrait sans doutes s'en faire un ami. Un ami!!! Quoi de mieux qu'un ami sur ce monde où règnait pour elle, jusqu'à maintenant, la solitude et la peur. Quoi de mieux que de pouvoir avoir une conversation avec quelqu'un, comme elle en avait une en ce moment même?

Son histoire était sans réel sens...mais elle le croyait. La sienne non plus n'avait pas grand sens, et pourtant elle était bien réelle.

Elle commença par le commencement:

"Je vois...ton histoire est assez étrange, c'est vrai. Au moins aussi étrange que la mienne, sinon plus.... moi...je me suis réveillée, dans une forêt. Quand je me suis réveillée, j'allais assez bien, sauf que j'avais l'impression de m'être déjà réveillée avant, et j'avais un infome souvenir d'une blessure et d'un mal de tête énorme...Mais quand je me suis réveillée, d'autant que je me souvienne, j'allais bien. Chose assez bizarre étant donné que j'ai perdu la mémoire...j'aurais cru qu'il faudrait avoir un coup sur la tête ou peu importe.... Mais bon quoi qu'il en soit....j'étais dans une forêt, j'y ai passé quelques jours, inceraine, perdue, encore plus que je le suis aujourd'hui... et j'ai fini par partir, explorer un peu...et je suis là. J'ai rencontré quelques choses étranges sur mon chemin, j'ai vu au loin des atrocités et dans la forêt aussi...mais je suis là. Je ne me souviens pas non plus de mon nom, je ne me souviens de rien de ce que je suis, ou plutot de ce que j'étais. "

Les paroles qu'Al venait de lui dire l'avait réellement touchée, elle ne doutait pas qu'il soit un gentil garcon et cela lui faisait grandement plaisir de savoir que lui aussi était content de ne pas être seul... Aussi elle ne cacha pas sa joie et lui répondit:

"Je suis heureuse aussi de savoir qu'il y a quelqu'un d'autre que moi, et que non seulement cette personne soit humaine, mais qu'elle soit gentille aussi....J'accepte avec joie ta proposition, je n'ai aucun endroit où aller, et personne ne m'attend nulle part à ce que je sache alors..."

Et elle lui fit un sourire éblouissant. Un vrai sourire, un sourire sincère. C'était la première fois qu'elle souriait réellement dans cette " nouvelle" vie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
L'étranger
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 14/02/2011
Localisation : Chaos City

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Mar 29 Mar - 14:34

Al l'avait écouté attentivement, aussi surpris que rassuré qu'une autre personne, lui soit semblable. D'autant plus qu'il s'ajissait d'une jeune fille gentille et aimable. Il se dit intérieurement qu'il avait beaucoup de chance que la première personne qu'il voyait en vrai dans cette ''nouvelle vie'' soit une personne aussi bonne qu'Isa. Il fronça cependant les sourcils lorsqu'elle dit qu'elle était contente qu'il soit humain, il ne comprit pas ce qu'elle voulait dire par là. Et un sourire sincère éclaira son sombre visage lorsqu'elle accepta son offre, il était vraiment rassuré de ne pas se retrouver seul encore une fois, il détestait la solitude. Il avait cru lorsqu'il s'était réveiller, même si c'était assez stupide, qu'il était le dernier humain sur terre, il aurait probablement mis fin à ses jours plutôt que de vivre seul à jamais ...

Donc, comme il se souvînt de quelque chose, il se leva, s'agenouilla devant Isa et déplia lentement son bras droit devant lui, en serrant les dents. Un épais gant de cuir étrange recouvrait son avant bras au complet, à partir de son coude. Ce gant, il l'avait regardé avant mais il s'étonna encore de le regarder à nouveau. Il ne semblait pas uniquement composé de cuir, on dirait que des minuscules écailles recouvraient par endroit le cuir, comme si ils étaient fusionnés. Il vit qu'Isa regardait aussi, elle aussi probablement intriguée. Il bougea ensuite lentement les doigts un après l'autre. Cela ne le faisait pas trop souffrir, il plia ensuite lentement le poing, aucune douleur, il sentait plutôt sa main engrourdie en enflée. Il serra lentement le poing et grogna quand une douleur lui traversa l'avant-bras. Ça c'était douloureux. Il laissa la jeune fille examiner son bras et il lui dit, d'un ton qu'il voulait le plus calme possible.


- Donc, je peut pas te dire s'il est brisé exactement mais lorsque je force moindrement, la douleur devient atroce. Je n'ai aucune idée de ce qui m'est arrivé, même si je suis blessé, car je n'ai vu aucune blessure apparente, je sais seulement qu'il est inutilisable et je souhaite qu'il guérira le plus vite possible. Tu peut l'examiner si tu veut. Tant que tu ne le serre pas, ça devrait aller ...

Il la regarda avec une expression interrogative. Il lui demanda ce qu'elle voulait dire au juste par ''il était humain'' plus tôt.

- Au juste, tu venait de dire que tu était contente qu'il y ait quelqu'un d'autre et que je soit humain ... Que voulait tu dire au juste, tu parlais de mon caractère ''humain'' car tu aurait pu tomber sur un violeur ou un tueur ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amythiel ( Isabelle)

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans un monde où le monde sont pas du monde.

MessageSujet: Re: Une bonne Planque   Jeu 31 Mar - 3:38

Isabelle avait regardé le bras d'Al, avec perplexité. D'une part le gant qu'il avait était étrange, et d'une autre part, Al n'avait mal seulement quand il forçait. C'était bizarre, mais elle n'avait aucune idée de pourquoi, de comment, et s'il était possible que son bras " guérisse". Après tout...elle non plus, cela ne faisait pas longtemps qu'elle..."était" dans ce monde. Mais cela faisait des jours, des semaines peut-être? Peu importait, mais elle savait que cela faisait assez longtemps pour qu'elle en ait vu un peu de ce qui se passait dans cette ville. Elle essaya de trouver un moyen d'expliquer à Al la situation, de ce qu'elle avait pu en apercevoir, de ce monde...

Elle lui dit:


"Je ne sais pas trop comment t'expliquer ca. Quand j'ai parlé "d'humain", non, je ne voulais pas dire seulement le caractère humain, l'humanité de personnalité. Je voulais bien dire, humain...comme humain. J'aurais pu tomber sur n'importe quoi. Sur des existences qui ne sont pas...humaines. Il n'y a pas longtemps, moi non plus, que je me suis réveillée dans ce monde, mais j'ai pu en apercevoir quelques malheurs en si peu de temps. Car oui, ce monde est un monde de malheur et de violence. J'ai vu des créatures se tuer entre elles. J'ai vu des corps jonchés sur le sol du chemin que j'ai emprunté pour me rendre là où nous nous sommes rencontrés. Et sur seulement ce petit territoire, le chemin que j'ai emprunté, j'ai eu droit à quelques mauvaises surprises. Mais aucune bataille. Il faut croire que j'ai eu de la chance...ce n'est qu'après avoir vu la mort régnait sur cette ville que j'ai commencé à essayer de me protéger. Il y a bel et bien des créatures sur ce monde, je ne sais pas ce qu'elles sont, mais je sais qu'elles ne sont pas humaines. Loin de là. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heysabelle.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bonne Planque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bonne Planque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête François Dagesse
» Avec du retard ... Bonne fête Martin Letarte
» Bonne fête Sandrine!
» Comment faire une bonne vidéo !
» bonne annee a tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville du Chaos :: |Les ruines de Winter Hollow| (RP) :: Lieux Saint :: Quartier résidentiel Saint :: Repaire de L'Étranger-
Sauter vers: