AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La forêt de la mort

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Ven 17 Déc - 20:19

La petite Kalira se débattait de plus en fort et le vent hurlait comme si elle était sa voix.Danariel fit sauter son cheval dans la rivière pour traverser le plus rapidement possible en ayant de la difficulté à tenir la mutante entre ses mains.Avec l'eau,elle arriva enfin à glisser et tomber dans l'eau.Arrivé sur l'autre rive,l'inquisiteur se retourna et essaya de la trouver du regard.Il craignait qu'elle ne meurt noyé,mais se reprit rapidement en se souvenant que c'était une pratiquement morte.

Une loutre plus loin sur la berge sauta dans l'eau et alla à contre courant,attrapa la petite fille et la ramena sur le bord.Gaabriel pu l'appercevoir se rellever et courir vers le morceau de tissu...

L'énorme bête était là,mais profitait de la température pour passer innapercu.Il avait sentit sa proie à deux endroits raprochés et attendit que ca ne soit qu'à un seul endroit.Il tourna un oeil mauve vers la lune,puis hurla à nouveau,annoncant son heure de gloire venu.Il ouvrit la gueule laissant la pluie faire tomber la bave qu'il y avait entre ses dents lourdement sur le sol.Il montra le bout de son énorme museau hors de la forêt.Ses yeux brillaient d'une lueure mauve menacante.

Kalira allait presque mettre la main sur le morceau de tissu lorsqu'elle relleva la tête vers le danger...

Le loup ne lui laissa pas le temps de bouger et lui bondit dessus,la projettant contre une roche,plus loin du tissu.Il en oublia le reste.Une seule chose l'interessait et c'était la petite humanoide qui saignait de la tête et qui était couché,face contre la pierre glissante.

Danariel avait figé...Il revoyait la créature qui avait massacré tant de gens sous ses yeux détruire son unique chance de faire tuer la chef de l'ordre.Le vent portait des cries effroyables.Le loup à la fourrure bleu et redressé comme des piques tourna la tête vers Kalira en humant l'air.Il se lêcha les lèvres et s'apprêtait à bondir une dernière fois pour l'achever !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 12:39

Gaabriel était couché dans l'eau. Avec le torrent de la pluie battante, il n'entendait palus les cris de la petite. Il était concentré sur une unique chose, le monstre qu'il devait à tout prix arrêter, il y laisserait sa vie avec joie s'il parvenait à abattre cette horreur. Il revît le souvenir de la nuit où sa famille fût massacrée par 4 lycans. Il allait faire payer cette atrocité à cette créature venue des enfers. Il revoya la scène en esprit et ne vit pas tout de suite que la petite mutante avait échappée à Danariel. Il en eût conscience qu'au moment où elle arriva en courant vers l'appât, sa couverture bleue. Ce qui suivit se passa en quelques secondes, il vît une énorme silhouette menaçante apparaître derrière la petite. Le monstre hurla et frappa la mutante qui leva de terre pour se fracasser contre un rocher, plusieurs mètres plus loin. Le monstre était déjà sur elle, il allait achever sa proie et ensuite tuer tout les humains restants. Gaabriel devait agir, une violente poussée de rage monta en lui, il revoyait son petit frère se faire dévorer vivant par un monstre semblable ...

Il se leva d'un bond, voyant que le lycan lui tournait le dos, il leva son arme devant lui, visant la tête et hurla vers le monstre, il tira simultanément 2 balles au moment où le monstre tourna la tête vers lui.

Il savait qu'il avait peu de chance que son coup, malgré l'effet de surprise, ait blessé sa cible. Il allait devoir suffisament attirer l'attention du monstre pour l'éloigner de sa proie. S'il voulait avoir une chance de suffisamment bleser ce monstre, il allait devoir se rapprocher, être à bout portant, mais cela réduisait aussi de beaucoup son espérence de vie, alors il allait devoir agir vite. Il vit les balles partir au ralentit vers le monstre et bandant tout ses muscles, il attendit l'attaque qui allait suivre dans les quelques secondes, il ne lui restait que 4 balles explosives d'argent dans son révolver et il n'aurait pas le temps de recharger. Tout allait se jouer sur ses réflexes et sa rapidité d'attaque. Il devait à tout prix abattre ce monstre, au moins pour venger sa famille ...
Revenir en haut Aller en bas
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 14:44

L'énorme monstre était presque arrivé sur Kalira lorsqu'une voix et deux coups de feu attira son attention.Il tourna la tête vers Gaabriel.Un balle siffla et alla se perdre contre un arbre,la seconde ricocha sur son pelage dure comme de la pierre.Sa queue fouetta l'air alors qu'il semblait incertain entre changer de cible ou exterminer l'autre avant tout.

Danariel essayait de refaire plonger sa monture dans la rivière,mais celle-ci ne voulait pas.Il dut lui faire faire un détour,plus loin sur la berge.Sur ce côté de la rive,il n'y avait aucun lycan,ce qui lui permettait de plus se concentrer sur ce qu'il pouvait y avoir devant lui et non derière.

Le loup géant grogna férocement et essaya de le frapper avec l'une de ses pattes.

Un loup-garou était sortit du bois,profitant de l'attention détourné du loup pour essayer d'aller mettre la patte sur la fillette,mais lorsque le grognement se fit enttendre,il prit peur et se tapis sur le sol croyant avoir été repéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 15:05

Gaabriel vit venir l'attaque éclair, il sauta en arrière et évita l'attaque de peu, les griffes lacérèrent son t-shirt noir, comme la bête lui faisait face, il tira une autre balle vers son visage, il avait plus de chances de le toucher, vu quà peine une dizaines de pouces séparaient son arme du museau dégoulinant de bave du monstre. Il pouvait sentir son haleine fétide sentant encore le sang frais. Le monstre sentait fort le chien mouillé et la mort. Les 2 yeux mauves et féroces étaient fixés sur lui, il tira vers l'oeil droit. Il sentit le coup résonner dans son bras au moment où la balle fût projetée du canon. Il était tellement concentré sur les mouvements du loup qu'il ne vit même pas qu'un autre lycan venait d'approcher de la fillette, il avait bien entendu le hurlement mais ses yeux n'avaient fait que suivre le coup de patte qui lui était destiné. Le timing avait été parfait, si il avait réagit seulement quelques centimètres après, il se serait fait tranché en 2 comme du petit bois.

Il analysait en quelques dizaines de secondes les mouvements du lycan, il fixait ses pattes et sa gueule, essayant de prévoir chaque esquive pour chaque attaque que le lycan ferait. Il analysait son ennemi et il savait qu'il n'aurait que de la chance de survivre face à un tel monstre. Il pouvait sentir l'adrénaline couler à flot dans ses veines comme un feu liquide, augmentant ses réflexes et sa force. Il voyait toute la scène au ralentit, c'est pourquoi il avait pu éviter l'attaque. Il tira donc la balle vers l'oeil droit injecté de sang du loup et n'attendant pas, il déplaça sa jambe droite derrière lui et se poussa pour sauter en arrière, instantanément après avoir tiré, simplement pour mettre un peu plus de distance entre lui et le monstre. Il savait qu'il allait attaquer et se prépara à se jeter sur le côté pour éviter un autre coup de patte ...
Revenir en haut Aller en bas
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 15:12

La balle l'atteingnit encore dans le pelage,mais à bout portant,elle se rendit jusqu'à s peau,le brulant.Il relleva la tête sur le coup et hurla de rage et de douleur.Rare était les fois ou il se faisait blessé aussi minime que ouvait être le coup porté.Le oup géant se donna un élan sur ses pattes arrière pour essayer de croquer Gaabriel qui essayait de s'élloigner de lui.

Derière,le loup-garou arriva enfin à côté de la petite Kalira qui était encore sonné.l l'agrippa par le collet,puis tourna la tête vers Danariel qui venait de traverser sur le dos de son cheval.Il lui souria,puis partit vers la forêt.L'inquisiteur hurla à son apprenti


-GAABRIEL !?

Il ne voulait pas le laisser derière,mais la mutante était aussi importante.C'était à se demander s'il pouvait sacrifier une balle pour tenter d'arrêter la fuite du loup-garou...Son cheval trop épuisé,il du descendre de sur lui et entreprendre la course à pied.L'énorme loup avait enttendu le crie et avait surtout sentit l'odeur de sa proie se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 17:44

Gaabriel avait prévu le coup, il avait reculé instinctivement d'un pas pour avoir plus de chances d'éviter l'attaque mais ne put prévoir ce qui se passa ensuite. Il sauta en arrière au moment où la balle toucha le lycan sans le blesser gravement, Gaabriel retomba un mètre derrière et le monstre sauta à cet instant, visant la gorge de son puissant museau. Gaabriel voulut sauter sur le côté mais trébucha, il leva le bras droit devant lui en tombant, en direction du monstre. Il sentit le poids du loup sur ses jambes au moment où il lui tomba dessus. It sentit alors le pistolet entrer dans la gueule du monstre, il appuya sur la détente au moment où les dents acérées du monstre percèrent sa chair. De sa main valide, il saisit son couteau et le planta de toutes ses forces dans le large poitrail du monstre. Il sentit une brûlure à la main et son sang commença à couler. Il ne sentait plus ses jambes non plus et ses yeux s'emplîrent de larmes. il devait s'être cogné la tête en tombant. Il n'arrivait presque plus à tenir son arme et serrait de toutes ses forces son couteau. Il sût que ce monstre allait le tuer, il allait mourir par un monstre, le même qui avait massacré sa famille, un putain de lycan. Il tenta de pousser avec ses jambes pour repousser le monstre de sur lui, mais le poids et la force du mutant dépassait de loin celle d'un simple humain.
Revenir en haut Aller en bas
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 18:06

Kalira ,dans les mains du loup-garou sentit l'odeur du sang.Elle eu les yeux qui s'ouvrirent bien grand ,emparé de la peur,mais à la fois de la tristesse.Elle jetta un oeil à son kidnapeur qui continuait de courir pour se sauver le plus vite et le plu loin possible du combat.

Danariel vit Gaabriel se faire écraser sur le sol par le loup géant et décida de partir à la suite du loup-garou qui se sauvait avec la mutante.Il ne pouvait pas laisser tomber la mission.Pas après avoir été si près du but.Il murmura à voix basse


-J'espère que tu ne m'en voudra pas...

Pour lui,le jeune était déjà concidéré mort.

Le loup géant était dessus sa proie et allait l'achever lorsqu'un crie strident parvint à ses oreilles et le fit reculer en lachant Gaabriel.Les oreilles rabaissé sur sa tête qui semblait vouloir se mettre à l'abri de quelque chose,il recula de quelques pas en couinant.Puis,il lacha un petit grognement et sauta de l'autre côté de la rivière pour se sauver.

Kalira regarda le loup-garou continuer sa course ,un instant,sans elle.Ensuite,elle partit en courant vers le bord de l'eau.

Danariel ne savait pas que la petite prodige avait réussit à utiliser ses pouvoirs pour se libérer et effacer quelques trucs de la mémoire de son ennemi,alors il continua sa course vers le membre dela meute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 18:40

Gaabriel sentit alors le lycan le lâcher, il avait dû le blesser en lui tirant dans la gueule. Il l'entendit couiner et le vit sauter par dessus la rivière pour s'enfuir dans la forêt dense. Gaabriel resta couché sur le sol, sa tête tournait et une sourde douleur au crâne lui faisait croire qu'il avait eu une commotion. Ses jambes étaient engourdies et sa main le faisait souffrir. Il regarda la plaie sur le poignet, une morsure de loup-garou, il jura. Il réussit à se traîner et s'asseoir sur une roche. Il se força à garder les yeux ouverts. Il prit son révolver avec sa main gauche, la droite maintenant inutile, il n'arrivait plus à plier les doigts. Il sortit ses 2 balles restantes dans la roulette et en mordit le bout qui était remplit de nitrate d'argent pur liquifié. Il recracha le liquide argenté sur sa plaie et hurla de douleur à cause de la brûlure intense que cela produisit. L'argent allait combattre le venin de lycan, cela allait peut-être l'enrayer mais il avait plus de chances que cela retarde la progression du poison. Il avala un peu du liquide et, même si cela n'était pas bon, ça pourrait combattre aussi en étant absorbé par son organisme. Lorsqu'il arrêta de crier, il sentait toujours sa main brûler, sa vue se brouilla et la dernière chose qu'Il vit fût une petite silhouette devant lui qui le regardait. Puis, il perdit conscience ...
Revenir en haut Aller en bas
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 19:27

Kalira courait le plus vite qu'elle le pouvait.Les loup-garous se dispersaient et le soleil allait bientôt se lever.Ses courtes jambes lui faisaient mal et sa tête aussi.Sa gorge était sec et la soif l'agacait depuis des heures.Elle arriva en vu de Gaabriel et s'arrêta pour le fixer.La mutante se demandait ce qu'il faisait.Lorsqu'il perdit
conscience,il tourna son regard vers celle-ci,puis tomba lourdement sur le sol.Il baignait dans son propre sang et allait probablement mourir si personne n'agissait.

La créature alla chercher le morceau de tissu bleu,puis s'approcha de l'homme.De son point de vue,il avait tenté de l'aider en combattant ce monstre qui jusqu'à présent s'était montré invincible.Elle le regarda,prit sa main blessé,puis bu le poison...avec le liquide argenté.La mutante cracha le tout sur le sol et recommenca à plusieurs reprises.Les crocs du loup avait passé d'un bord à l'autre de son avant bras,ce qui lui avait probablement sauvé la mutation.

Kalira entoura le morceau de tissu autour de la blessure,puis alla déposer ses deux petites mains de chaque côté de la tête du nouveau membre de l'inquisition.Elle ferma les yeux et se concentra,mais rien en se produit.Elle était épuisée,assoifée et avait froid.Une petite voix douce se fit enttendre dans la tête du tireur


"Je veux entrer à la maison..."

Il sentit une force vouloir le tirer de son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 20:18

* Gaabriel nageait dans un océan de brumes. Il faisait sombre et il ne distinguait rien autour de lui, aucune lumière. Puis, il vit la créature poilue qui l'avait attaqué arriver, elle marchait dans sa direction. Il était effrayé, il voulait s'enfuir mais ses jambes étaient de coton. Il était paralysé. Le monstre se rapprocha et il put bientôt voir les yeux violets du loup. Le monstre arriva devant lui et Gaabriel sentit les larmes lui monter aux yeux, il avait peur. Il voulait tellement survivre mais il n'était même pas capable de bouger. Il sentait la rage monter en lui, l'impuissance et la peur réveillaient un sentiment enfouis en lui, une puissante émotion. Il vit le monstre le fixer comme un chien enragé fixe un steak bien juteux. Il se mit à tourner autour du jeune homme, à se demander surement par quel morceau il allait commencer. Gaabriel le vit s'arrêter devant lui et lentement, il tendit une patte vers lui, il sentit d'abord le contact de la patte sur sa tête, puis les griffes lacérant lentement son cuir chevelu, il poussa un hurlement. Le monstre le fixait toujours, de la bave s'écoulant lentement de sa gueule. Gaabriel leva sa main droite devant lui pour viser le monstre mais il vit qu'il ne tenait plus son révolver. Le monstre lui mordit violemment la main et une nouvelle douleur irradia son corps. Il sentait son sang comme être aspiré de sa main. Il hurla de nouveau. Puis, comme la douleur disparaissait quelque peu, il vit le lycan reculer, la geule pleine de sang, de son sang. Il sentit son corps se mettre à trembler, il voulait tellement battre ce monstre, survivre, rester humain. Il revit le reste des membres de sa famille disloqués, brisés, assassinés. Il voulait retrouver sa famille, il voulait tellement que tout se termine ...

- Je veux entrer à la maison ...

Mais au lieu de trouver la mort, il vit, en réponse à sa plainte, il vit le visage du lycan, un horrible sourire semblait déformer ses traits, et une nouvelle poussée de haine vînt le happer. Il sentit un torrent de feu passer à travers son corps et une nouvelle force le remplir au moment où le monstre attrapa sa tête avec ses 2 grandes pattes griffues, Gaabriel Hurla toute sa rage qui brûlait en lui à la face du monstre. Avec la nouvelle force que lui procurait sa rage berserk, il repoussa violemment les bras du monstre qui retenait sa tête et l'attrapa à la gorge ... *

Gaabriel ouvrit alors les yeux et vit qu'il tenait, non pas le cou du lycan monstrueux, mais celui d'une petite mutante d'environ 8 ans. Il n'avait pas contrôlé ce mouvement et il n'avait pas serré la petite suffisamment pour lui faire mal, mais l'avait empoignée assez rapidement pour la surprendre et la lever de terre. Il vit son petit visage apeuré et affolé. Elle avait dû voir un monstre dans les yeux du jeune homme, rendus dorés par la rage. Gaabriel la posa doucement sur le sol et relâcha sa prise, au moins, il ne lui avait fait aucun mal, sinon Danariel lui en aurait tellement voulut qu'il l'aurait probablement achevé. Il gloussa et une nouvelle vague de douleur vînt lui marteler le crâne. Il tomba à genoux et cracha du sang. Il vit alors où il se trouvait et la mémoire lui revînt. Il regarda la petite sans comprendre. Sa main ne lui brûlait plus autant et elle ne l'avait toujours pas vidée de son sang. Il roula sur le dos et prit une vraie première inspiration, qui lui fit mal, il resta là quelques secondes, à se calmer et à repousser la rage qui s'était emparée de lui. Il sentait les gouttes d'eau tomber sur son visage et il vit la petite approcher de lui. Gaabriel la regarda, elle semblait plus confuse qu'en état de choc. Repoussant la nausée et la douleur qui allait sûrement le refaire tomber sans connaissance, il constata que le danger était passé, il allait survivre, il était vivant !

- Je ... J'sais pas s'que t'as fait ... Mais merci, tu m'a sauvé ...
Revenir en haut Aller en bas
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Lun 20 Déc - 21:11

Kalira était effectivement resté très surprise lorsque Gabriel ouvrit les yeux et l'agrippa à la gorge.Elle le fixa de ses grands yeux argentés ,figé comme une statut,les pieds dans le vide.Il la relacha enfin et elle fut rassuré de retoucher la terre ferme.

La pluie s'était calmé et bientôt les nuages allaient se déplacer,mais une épaisse bume se levait.La petite mutante s'approcha du jeune homme qui s'était tourné sur le dos et crachait du sang,puis elle s'agenouilla à ses côtés,toujours en le fixant.Elle ne disait peut-être rien,mais un petit sourir apparut sur ses lèvreslorsqu'il la remercia.Ses petits doigts tièdes touchèrent la main de Gabriel et il enttendit à nouveau la voix dans sa tête


"Retournons à la maison..."

Elle avait raison d'insister.Avec ce brouillard,les loups-garous pourront bénéficier des heures suplémentaires pour la chasse,mais le loup géant semblait en avoir eu assez et être retourné dans son repair.

Au loin,Danariel était aux prises avec plusieurs loup-garous,tout comme ses hommes au campement !La petite le savait,elle sentait l'odeur du sag.Il était hors de uestion de l'envoyer au front dans cet étât.Le regard de la mutante se tourna vers la monture de l'inquisiteur qui broutait de l'herbe à quelques pas d'eux.La créature se relleva en laissant ses doigts glisser sur la main de Gabriel.Kalira tendit une main vers l'animal et se concentra.Le cheval cessa de manger,leva les oreilles,puis se redressa tout en fixant l'étrange vampire.Il s'approcha doucement,puis se coucha sur le sol,à côté d'eux.La petite retourna son attention sur son nouvel ami,une main sur la monture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Mar 21 Déc - 14:03

Gaabriel ne savait plus ce qui était réel. Il était sorti des limbes de l'inconscience grâce à une montée de rage, et depuis, tout semblait vague, il sentait encore le flot d'adrénaline en lui, c'est d'ailleur la seule raison qu'il soit encore conscient. Il avait une commotion cérébrale suite à une dure chute contre une roche, il saignait abondamment d'une profonde coupure derrière la tête. ses jambes avaient été écrasées par le lycan et il arrivait à peine à se tenir debout, un feu brûlait dans son torse, il respirait par saccades. Sans compter sa main droite qui fût mordue par le mutant, les crocs acérés avaient pénétrées juste en haut de son poignet, il ne parvenait plus même à bouger sa main ensanglantée. Il avait été aidé par la petite vampire qui avait tenté tant qu'elle pouvait de le sauver d'une éventuelle contamination du lycan. Même s'il n'avait aucune idée de pourquoi elle avait agit ainsi, il lui devait au moins la vie ...

Gaabriel la vit donc agenouillée près de lui, elle lui toucha la main et un frisson le traversa comme une décharge électrique. Il ouvrit les yeux et la fixa jusqu'à faire le point et qu'il la vit clairement, elle semblait triste, mais un petit sourire apparut sur ses lèvres. Elle dit une phrase ou peut-être l'avait-il entendu seulement dans sa tête, bref, il réussit à murmurer un seul mot de sa voix rauque.


... Maison ...

Il savait que tout cela n'était qu'un rève, comme en ce moment, il semblait flotter entre un rêve et la réalité. La prochaine chose qu'il se souvînt fût le cheval de Danariel qui vînt se coucher près de lui, la petite le fixait comme si elle attendait quelque chose de lui. Pourtant il n'avait plus la force de bouger, il sentait la mort appliquer son baume engourdissant sur son corps, il sentait la chaleur quitter son corps ... Il se révolta contre sa propre faiblesse, contre son impuissance face à la mort, face à un ennemi bien plus fort, face à sa propre mortalité. Il sentit de nouveau la colère se muer en rage sourde en lui et une nouvelle force coula dans ses muscles. Il se redressa à genoux en grognant sous l'effort, il se traîna vers le cheval couché, cela lui avait sembler durer une éternité, pourtant il n'avait avancé que d'un seul mètre. Il tomba à plat ventre sur la selle et passa une jambe de l'autre côté, il était couché sur l'encolure du cheval, il se redressa en serrant les dents au moment où le cheval se mit à genoux. La petite vampire monta ensuite en selle, devant lui. Gaabriel sentit le petit corps de la mutante contre son torse, il avait froid, son contact était étrangement apaisant. Il ne sentait pas la force de guider leur monture alors il laissa la petite guider, sa tête devenait soudain très lourde, elle baissa jusqu'à ce que sa bouche touche les doux cheveux de la mutante. Accôté sur la petite devant lui, il sentait de nouveau ses forces le quitter sa dernière pensée fût un doux parfum de fleurs sauvages, un autre triste souvenir de sa famille défunte. Une larme roula sur sa joue et il perdit à nouveau connaissance ...
Revenir en haut Aller en bas
L'inquisition



Messages : 61
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La forêt de la mort   Mar 21 Déc - 17:04

Kalira grimpa à sa suite sur le cheval,puis prit les rènes,les lanca d'un côté et de l'autre pour qu'elles entourent Gabriel et les ramena vers le cou du cheval,puis à ses mains.Il y avait une solution facile pour le sauvr,mais elle se refusait de le faire.La petite créature toucha l'encolure du cheval lorsqu'elle sentit le blessé reperdre conscience et envoya une image dans la tête de l'animal,puis murmura dans une langue inconnu,mais comprise par la monture.Le brouillard devait être un problème pour un cavalier normal,mais dans ce cas-ci,ce sera uniquement le cheval qui choisira son chemin.Tant que la destination voul était choisit,il n'y avait aucun prblème.

Le cheval partit au gallop vers la ville,contournant le combat entre Danariel et les mutants.Il ne passa pas près de l'enceinte de l'inquisition non plus.Il n'aurait servit à rien d'aller là,il n'y avait aucun guérisseur sur place.Le soleil apparaissait telle une boule de feu dans l'épais brouillard.Il allait bientôt être à la hauteur pour disperser le brouillard et ca n'allait pas que causer problème aux lycans,mais aussi à la petite aberration de la nuit.Elle remurmura au cheval qui forca l'allure.Ils traversèrent les ruines de la ville alors que le brouillard se levait déjà.

Le corps de Gabriel la cachait encore un peu,mais l'air humide continuait de l'asoiffer et le cheval commencait à lui sembler appetissant.Elle lui flatta les poils de la crinière en le suppliant d'aller plus vite.Devant eux,elle pouvait déjà voir l'un es clocher de l'église,l'endroit ou elle voulait aller.La soif de la buveuse de sang augmentait à un point insuportable et des larmes coulèrent le long de ses joues.Au lieu de rester sur le cheval,une fois près du cimetière,la petite sauta en bas de la scelle.
L'animal continua jusqu'aux portes de l'église avec l'inconscient sur lui.

Un prêtre était sortit pour aller s'occuper de nettoyer la crypte ,mais en voyant le blessé,il changea d'idée.Il hurla pour que ses frères viennent l'aider et détacha Gabriel d'après la scelle.Il le prit et l'entraina dans l'église ou il allait se faire nettoyer ses blessures et soigner.

Le brouillard était beaucoup plus épais dans la ville et semblait vouloir y rester pour un moment.Kalira regarda autour d'elle,puis partit en courant dans une direction...

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La forêt de la mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
La forêt de la mort
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» SADAMH OUSSEN CONDAMNE A MORT !! BIENFAIT MDR
» Le transformateur de mon Nabaztag est mort
» Paroles d'un mort
» Mur mort, vocabulaire japonais et interrogation
» Arggghhhh mon lapin est mort je crois :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville du Chaos :: |L'extérieur de la ville| (RP) :: Forêt-
Sauter vers: