AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cole
Caïd Nosferatu Égocentrique
Cole

Messages : 135
Date d'inscription : 04/09/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeJeu 4 Fév - 19:45

Ce cher Cole prenait du bon temps, regardant la mer aller et venir. Ses mains étaient croisées derrière sa tête, lui donnant un certain appuie vu le fait que le dossier n'arrêtait qu'à la moitié de son dos. Ses jambes, croisées, pointaient vers la quantité incalculable d'eau qui se tenait devant lui. Ses s'étaient perdu dans la marrée depuis belle lurette, il en semblait mort. Une seule chose prouvait qu'il restait encore de la vie dans son corps blême, son sourire, toujours présent. Il n'avait parlé a personne depuis son arrivée. Ou plutôt, personne ne lui avait parlé. Cela l'amusait encore plus, l'humain, dans sa nature profonde, craignait toujours l'assaut possible d'une personne qu'il ne connaît pas. Les gens évoluent ainsi après tout... Leur cercle de connaissance augmente grâce aux amis des amis... C'est ainsi qu'on peut obtenir le contrôle... Grâce à un cercle de connaissance toujours grandissant... En devenant l'ami de tous...

Cole se bidonna sur son banc. Il prie une grande inspiration de l'air marin. Il détestait à en mourir cette odeur salée, mais pourtant, il y restait. C'était une manière de s'imposer. Quoi de mieux que de rester près des choses qu'on déteste pour notre simple plaisir. Tranquillement, les gens commencèrent à partir, les sons cessèrent et le silence apparue. Les minutes passèrent. L'homme tout de rouge vêtu sentit sa tête descendre lentement vers son torse. Quand il se sentit sur le point de succomber aux bras de Morphée, un bruit attira son attention. Un tintement de verre. Sûrement une bande de hobos se battant pour de l'alcool et festoyant. Il imagina ceux-ci se battant, leur sang coulant sur le sol et sur leurs vêtements... Au début, se léchant les lèvres, son visage forma une mimique de dégoût quand il se rappela que c'était des itinérants et non des gens normaux. Cole secoua la tête pour chasser ces idées de sa tête. Il se leva, décidé à prendre une bonne marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélianne Lionheart
Chef de l'ordre


Messages : 515
Date d'inscription : 17/07/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeDim 7 Fév - 16:34

Mélianne avait marché pendant des heures avec son menteau de l'ordre,l'épée Céleste et son armure de dirrigeante sur le dos sans jamais rencontré de présence hostile.Les seule membres de la meute qu'elle avait croisé était des cadavres laissé par son homme enragé.L'ange avait toujours ses ailles sous son menteau,mais l'odeur de son sang pure trahissait son identité supérieur.A présent,elle marchait sur une plage qu'elle n'avait jamais été voir.La dirrigeante devait voir ou était tout les hommes de l'ordre.Les localiser était compliqué puisque tous ressemblait a des gens comme les autres.Elle s'arrêta et regarda les vagues venir s'échouer sur le sable brulant.La chaleur du soleil passait rapidement au travers de son menteau et alla rendre bouillant son armure.Perdue dans ses pensées et avec des vêtements sous cette épaisse carapace,elle ne s'en rendit pas compte.Ce fut le bruit de verre cassé qui attira son attention.Ses yeux d'un bleu pure se tournèrent vers le bruit et fixèrent le rassemblement.C'était un petit conflit,mais il c'était son devoir de s'en mêler en tant que être portant le symbole de l'ordre.

L'ange alla vers eux et ne fit que regarder celui tendait une bouteille cassé vers un autre devant leur amis prêt a soit encourager leur préféré ou bien a embarquer dans la bagare.Il baissa sa garde et au moment,une explosion a courte distance lui boucha les oreilles.Quand elle su ce qui venait de se passer,il était trop tard.L'homme avec la bouteille cassé eu du sang qui coula de sa bouche et d'un trou au niveau de sa poitrine et il s'écroula sur le sol alors que les autres commencèren a se bagarer.La dirrigeante regarda encore quelques secondes l'homme sur le sol en train de se vider de son sang,puis sortit a peine son épée qui se mit a s'illuminer.Ils arrêtèrent tous de se battre sans exception,pacifié par l'aura dégagé par l'arme.Elle se pencha et mit sa main sur la blessure du mourrant qui se referma.La respiration de celui-ci devint un peu plus normal alors que ses yeux fixait la créature humanoide avec terreur mélangé avec une mince gratitude.Voyant qu'il risquait de lui sauter a la gorge,elle ne fit que se redresser et partit,laissant le groupe a lui-même.La bagare reprit de plus belle,mais la membre de la meute souria lorsqu'elle sentit la présence de celui qu'elle venait de sauver s'élloigner des lieux.Un de sauvé parmis tant d'autres.Au moins,ca l'avait réussie a faire sa journée et lui rendre pour quelques instants aussi bref que ca pouvait être son sourir.

En marchant sur le bord de l'eau,les pans de son menteau frollant le dessus de l'eau,bougeant au vent et laissant a découvert le devant de son armure et de la garde de son épée de couleur dorée.Les rebords de son capuchon se soulevèrent et retomba sur son dos laissant découvrir la peau pâle de l'ange abimé par les derniers combats contre la meute ainsi que ses longs cheveux doré déttaché qui lui arrivait dans le bas du dos.L'armure avait l'air d'être fait d'un métal spécial et très rare car malgré la beauté de celle-ci ainsi que de sa valeur,la chef de l'ordre marchait avec dans l'eau.Elle ne devait surement pas pouvoir rouiller.Voir même ,elle semblait la refleter comme de la glace lisse sans imperfection.Son regard a nouveau fixe et perdue dans ses pensées,cette fois-ci la dame revint a elle après avoir croisé quelqu'un entièrement vêtue de rouge.Elle c'était arrêté et se tourna lentement vers l'humanoide qui contrairement a ombre rouge avait plus de classe...Et étrangement,plus de charisme.Rare était ceux qu'elle croisait qui dégageait une telle aura intriguante.


Mélianne réflécit un instant a une bonne raison de l'arrêter.Un recessement peut-être pourrait fonctionner.


-Excusez-moi monsieur !

Elle fit quelques pas pour le ratrapper,mais garda une certaine distance.Une main armuré accoté sur le pomeau de son épée,elle attendit qu'il se retourne avant de savoir qu'elle option qui s'offrait a elle.Sa voix avait été sombre quoique peu crédible a cause de l'excitation dans sa voix...Ca restait une femme malgré ses ailles bien caché.Une femme qui venait de croiser un homme irrédistible.Se trouvant idiote et se sentant rougir,elle serra les dents et trouva autre chose a rajouter avant qu'il ne croit qu'elle s'excusait pour les beaux yeux qu'elle lui faisait sans s'en rendre compte.Son corps parlait a sa place et c'était tout le contraire que ce que ses pensées voulaient.

-Je suis Mélianne Lionhearth...

Se trouvant idiote de n'avoir rien trouvé de mieux,elle tenta de trouver ce qui ne fonctionnait pas.L'ange perdait tout ses moyens et c'était anormal.Au moins,si la converstaion l'interessait,il allait se retourner et lui dire son nom.C'était un début des plus stupides,mais tout de même.

-Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole
Caïd Nosferatu Égocentrique
Cole

Messages : 135
Date d'inscription : 04/09/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeLun 8 Fév - 1:55

Cole entendit une voix féminine l'interpeller. Il cessa tout mouvement et soupira. Il baissa la tête vers le sol et la secoua légèrement de droite à gauche. On l'interpellait... En plus on lui demandait son nom... Hors du commun pour une mercenaire... Il se savait détesté, mais pas au point où l'homme ou la femme qui lui voulait du mal engagerait n'importe qui. Il fils un quart de tour, regardant ainsi le soleil qui entamait sa descente. Bientôt la nuit. Bientôt son royaume. Il prie une grande inspiration et regarda la demoiselle qui malgré elle laissait voir son attirail. Son attirail de combat bien sûre. Le vampire se frotta la nuque puis entama.

- Ma chère, il est rare non qu'une personne engagé pour en meurtrir une autre se présente avant d'avoir porté un coup fatal? Par expérience je peux affirmer que vous êtes la première à se présenter armer d'une arme blanche à distance où il vous serait impossible de m'atteindre, en temps normal bien sûre, car je ne suis pas idiot au point de croire que vous n'avez pas plus d'un tour dans votre sac, en moins que vous même, vous m'avouez que j'ai tort d'avoir espoir en vous, et que vous êtes réellement sotte, mais qui suis-je pour vous juger, je crois en fait que vous avez une certaine volonté de faire. Sur ce, vous méritez mon nom... Non de par la manière que vous avez agis... Mais simplement car vous l'avez demandé. Je suis sûrement l'un des seuls gentleman dans ce monde à qui il reste encore un minimum de manière...

Cole avança lentement vers Mélianne, lui prie la main et s'inclina pour porter ses lèvre au revers de celle-ci. Lentement il releva la tête avec un sourire charmeur qui laissait paraître légèrement ses canines. Ses yeux étaient brillant, tel des rubis et contrastaient avec son teint blafard.

- Je me nomme Nicolai, Nicolai Cole pour vous servir très chère. Mais avant de poursuivre...


Cole lâcha la main de Mélianne et recula de quelques pas. Son sourire restait pendu à son visage. Le soleil continuait sa descente, rendant encore plus écarlate son vêtement. Son énorme chapeau faisait ombrage sur son visage. Il regarda autour de lui, puis d'un geste théâtrale, pointa le banc sur lequel il avait passé la journée.

- Il serait surement pus agréable de prendre ce temps de relaxation bien assis sur un banc. La nuit s'annonce belle après tout, n'êtes-vous pas d'accord ma chère Mélianne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélianne Lionheart
Chef de l'ordre


Messages : 515
Date d'inscription : 17/07/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeLun 8 Fév - 8:17

Mélianne regarda Cole et fut encore plus étonné lorsqu'il se retourna et la prit pour une personne engagé pour le tuer.Cependant,elle oublia vite les mauvais commentaires qu'elle avait envie de lui dire.Alors qu'il s'avanca,l'ange ne bougea pas ses pieds,mais son corps se pencha un peu plus vers l'arrière,pure réflexe de la méfiance.La dame sentit une drôle de sensation la traverser.Allait-il l'embrasser ? Elle cligna des yeux pour revenir a elle et regarda l'étranger s'incliner tout en prenant sa main délicatement.La dirrigeant sentit une énorme vague de chaleur.Ignorant si c'était son sens angélique qui la prévenait d'une présence peu fréquentable ou si c'était tout simplement son corps,elle n'y pretta pas plus attention et un énorme frisson lorsqu'il lui embrassa le revers de celle-ci.

La chef de l'ordre cru être sur le point de tomber sur le sol.Ses jambes l'a soutenait a peine.Ce regard si captivant et froid la fixait.Elle lui trouvait un air démoniaque,mais ce n'était pas un incube.Ils étaient plus laid que lui...Moins attirant et surtout,moins intelligent.Elle n'avait jamais rencontré de vampire au par-avant et avec un tel regard,les cannines ne fit que rajouter un point positif a son sourir charmeur.Quand il lui dit son nom,elle baiguaya a mi-voix


-En.....Enchantée....

L'ange ne se rendait plus compte que le soleil déclinait.Non,elle ne voyait que Nicolai dans son menteau de la couleur du sang.Ce ne fut que lorsqu'il s'éloigna et que son chapeau lui fit ombrage qu'elle le trouva terrifiant un peu.Terrifiant,mais toujours aussi intriguant.Elle s'avanca de quelques pas pendant qu'il lui proposa de s'assoir sur le banc comme une proie hypnotisé et fit un signe de oui de la tête en souriant timidement.

-Tout a fait...

Il venait de lui dire que la nuit commencait et l'idiote se dirrigeait probablement droit dans un piège.La chef de l'ordre s'asoiya sur le banc et regarda Nicolai avec un regard brillant a cause peut-être bien des derniers rayons de soleil.Elle baissa la tête honteusement et dit remplit de remords

-Je ne suis pas engagée pour vous tuer Nicolai...

Elle ne le connaissait pas et elle prenait un énorme risque de continuer de le laisser vivre.En ce moment,elle avait l'impression que de n'être qu'une feuille qui se fait dirriger par le vent impuissament.Le tuer ou non ? C'était un mutant visiblement et puissant.Comment lui faire mal ? Mélianne garda la tête basse et serra les poings encore plus ramené sur ses jambes tout en tremblant légèrement a nouveau.Puis,une larme vint la chercher au coin de son oeil droit,très blessé de la suposition du vampire en plus d'être choqué d'être si faible.Ca lui faisait rappeler trop de fois ou elle avait été si innutile a part que divertir l'ennemie.Elle arriva a rajouter presqu'en sanglot et toujours a voix basse

-Comment avez-vous pu croire une telle chose ....

L'ange ne semblait pas être du genre a pleurer a chaude larme.Celle qui c'était tranquillement formé sur le coin de son oeil allait bientot couler le long de son visage et aucune autre n'aurait suivit.Elle arrivait de justesse a garder un minimum de contrôle de son corps et c'était le mot exact...Minimum.Combien de temps allait-elle pouvoir tenir avant de lui sauter au cou pour soit le tuer ou sinon...Pire encore,se donner !Elle serra les dents après avoir dit sa dernière phrase.Était-ce les ténèbres qui revenait en elle comme le démon l'avait promis ? Si c'était ca,elle ne devait pas se laisser faire.Elle prit une grande respiration et la larme coula sur sa joue,puis son corps cessa enfin de trembler.Mélianne soupira et desserra les poings,mais les garda fermé.L'armurée releva la tête pour fixer de ses yeux bleus sombre l'étranger si charmant et lui souria légèrement tout en se disant qu'il devait la prendre pour une folle a présent.Comment pouvait-elle encore penser a lui plaire ?Non,mais...Ce qu'elle pouvait être grave ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole
Caïd Nosferatu Égocentrique
Cole

Messages : 135
Date d'inscription : 04/09/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeLun 8 Fév - 20:27

Aussitôt eut-elle prie place sur le banc, Nicholai vint la rejoindre. Il se trouvait faible de ne pouvoir lire dans la tête de la jeune fille, mais les malaises qu'il semblait créer l'amusait. Plusieurs possibilités s'offraient à lui. Plusieurs manières de la torturé autant physiquement que psychologiquement. Mais, à son grand désarrois personnel, il n'en avait cure. Peut-être était-ce car pour une première fois, c'était une personne qui ne lui cherchait des problèmes, où ne le connaissait pas encore qui avait accepter d'avoir une discutions avec lui.

Il laissa son poids prendre le dessus sur son agilité et se laissa tomber de plus belle sur le banc, prenant une position des plus pénardes. Du coin de l'œil, il jeta un regard à Mélianne. Une larme?! Pourquoi une larme?! Depuis quand quelqu'un se permettait de pleurer si prêt de lui. Imaginons que cela tombe sur son manteau! Imaginons que cela le tâche... Cole se fit rire lui-même en voyant son caractère égocentrique. Mais... Il ne devait pas oublier la présence de la femme armuré restant assit à ses côtés. Ce n'était pas le temps de divagué, après tout, il l'avait lui-même invité à s'asseoir.

Sans jamais quitter l'infinité de l'eau de l'œil, Cole donna quelques tapes sur l'épaules de Mélianne, bien sûre, ces tapes n'étaient pas violentes, mais plus supposé se faire réconfortantes. Dans un monde tel que celui-ci, personne ne devait jamais se laisser surprendre, et quand malgré lui cela devait arrivé, il ne devait pas se montrer vaincu et toujours rester méfiant. Méfiance... Le modo de Cole ces jours-ci.


- Ma chère, vous ne devez pas être d'ici pour ne pas comprendre la méfiance dont je fais preuve?! De quel continent venez-vous?! J'espère que vous n'êtes pas comme l'autre idiote qui c'est permis de souffler mon si superbe couvre-chef... Croyant venir d'un autre monde... J'ai du en sortir un autre de mes sacs hermétiques.

On pouvait lire dans le visage de Nicholai une impassabilité total. Il avait citer une personne qu'il ne reverrait mais qu'il détestait tout de même au plus haut point, lui souhaitant la mort. Mais comme plusieurs personnes en ce monde, une faiblesse restait persistante. Cole ne pouvait masquer ses yeux qui en plus d'être écarlate, semblaient maintenant briller d'une flamme inextinguible, illuminant ses yeux vindicatifs. Il ferma ceux-ci et prie une profonde inspiration, écoutant les montées et descentes de l'eau pour se calmer. Celle-ci, comme lui, était unique dans ce monde de terreur et de tourment. Tout comme son logis... Il ne devait pas l'oublier, il serait important d'y retourner sous peu.

Cole ouvrit lentement ses yeux et repris son sourire digne d'un politicien. Il plongea son regard dans celui de Mélianne, puis de sa voix mielleuse continua.


- Hors donc miss Mélianne, si vous n'êtes pas vêtu ainsi pour m'abattre et que vous ne m'avez pas interpeller pour me faire la peau, en quoi puis-je vous être utile? Je suis présentement votre humble serviteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélianne Lionheart
Chef de l'ordre


Messages : 515
Date d'inscription : 17/07/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeMar 9 Fév - 1:05

Cole lui donna une tape sur l'épaule pour la réconforter.L'ange resta surprise ne s'y attendait pas.C'était un geste plutôt remplit de compassion,ce qu'un mutant sanguinaire n'aurait pas eu.De plus,elle ne détesta pas son geste.Lorsqu'il parla de la seule personne entrant dans cette description,Mélianne remarqua cette flamme dans ses yeux.Si dangeureuse,chaude,mais elle voulait s'y bruler.La chef de l'ordre se rapprocha quelque peu de lui en glissant sur le banc

-Cette créature immonde a osé vous importuner ?!Je lui ferait donc payer le centième de ce que je devais au départ lui faire.

Elle était sérieuse,même que le bleu de ses yeux c'était assombrit d'avantage.Mayiva était leur ennemie commun,il était donc pas un problème jusqu'a preuve du contraire.Nicolai planta son regard vif dans le siens et elle se sentir frémir lorsqu'il prit sa voix mielleuse.La dirrigeante c'était encore plus raproché de lui et oubliait son coeur qui battait a un rythme concidéré normal pour un humain,mais trop rapide pour celui d'un ange étant concidéré comme un humain mort et ramené a la vie sous cette forme.Son sang bouillait dans ses veines et elle se tourna le haut du corps pour être face a lui,une main agrippé sur le dossier du banc.Le soleil disparut sous l'eau faisait un jeu de lumière magnifique dans le ciel ainsi que sur les cheveux dorés de la dame.Puis,ce fut le début des ténèbres le temps que les étoiles s'allumaient une a une dans le ciel.La lune n'était pas encore sortit étant encore trop tôt.Il lui avait demandé a quoi il pouvait lui être utile.Avant qu'il est parlé de la dragonne mauve,elle n'aurait su quoi répondre alors que la,une réponse claire était en suspend dans son esprit.

-Nous avons une ennemie en commun que surement que chacun seul contre elle ne pouvons rien faire,mais en équipe.Qui sait ce que le résultat donnerait ?!

Mélianne s'approcha encore un peu et cette fois-ci une de ses mains était sur lui.Sur sa jambe !

-C'est vraiment une belle nuit...Combien était les chances que je tombe sur une personne comme vous et qui en plus a le même ennemie...N'estce pas merveilleux ?

Bien sur que ce l'était,mais si elle continuait d'aller plus loin,ca le sera moins le jour ou elle allait retrouver Altair.Comment pourra t-elle lui expliquer qu'elle l'a oublié en croisant le regard d'un parfais étranger.Et non ! Elle l'oublia aussitôt et garda son sourir, totallement charmée.Les derniers mots du vampire resonèrent dans sa tête ''votre humble serviteur''.Juste ses mots semblaient la combler au point de la faire tomber dans les pommes aussi stupide que ca pouvait être,mais elle ne trouvait rien d'autre de raisonnable a lui demander pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole
Caïd Nosferatu Égocentrique
Cole

Messages : 135
Date d'inscription : 04/09/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeMar 30 Mar - 22:14

Cole regardait d'un air amusé les rapprochements fait par la demoiselle. Il l'écoutait parler. Il semblait captivé. La vérité aurait été choquante. Les plans de domination se suivait dans sa tête. La jeune femme était certes très tentante et semblait tenté, mais le devoir par dessus le plaisir. Les idées où elle lui servait de sbire se suivait à une vitesse fulgurante. Puis enfin, une dernière illumination frappa sa cervelle des plus méphistophélique. Pourquoi ne pas tenter de soutiré un maximum de plaisir grâce à la demoiselle et donc appuyer un contrôle bien plus fort sur elle. Pourquoi ne pas créer en elle des addicités qui la pousserait à revenir jours après jours.

Cole hochait la tête à tout ce qu'elle lui disait sans réellement l'écouter. Après tout, il était subjugué par l'angoisse que son plan échoue. Ou était-ce plutôt de L'excitation. Elle posa finalement sa main sur la cuisse du mutant à tendances vampirique. Il haussa un sourcil mais resta tout de même souriant. Elle était donc réellement décidée. Il ne se trompait pas.


- Je suis tout à fait d'accord avec vous ma chère. Une alliance serait des plus pratiques, pour nos deux parties. Je suis l'ami de tous et chacun et vous semblez être une exécutrice. Hors donc bien sûre, se regrouper ne serait qu'avantage pour nous deux, nous permettre, gente dame, de nous rendre bien plus loin que ce que nous serions apte à faire seul.

Nicholai se ré adossa au banc, continuant de regarder les étoiles faisant leur ascension dans le ciel. Il passa son bras autour de Mélianne, laissa sa main agripper au dossier du banc. Il ne la regardait plus du tout, mais continuait de sourire. Après un certain silence, il prie une grande inspiration.


- Vous avez raison ma chère, vous avez eu bien de la chance de croiser une personne tel que moi. Il serait même normal de fonder des espoirs sur ma personne, cela vous apportera bien des choses dans le futur de ce monde. Croyez-moi. Si vous avez une confiance en moi, vous viendrez me trouver.

Son ton était devenu des plus sobres, presque lugubre.


- Permettez-moi même de vous appeler douce, car c'est ce que vous serez si vous me faites confiance, ma douce. Mais pour le moment, je tiens à vous faire comprendre la réciprocité du moment. Aidez-moi, je vous aide. Mettez de l'espoir en ma personne et je ferai de même.


Cole enleva son bras autour de Mélianne et se leva. Il se posta devant celle-ci et lui jeta un regard prédateur accompagné d'un magnifique sourire narquois. Avec une douceur presque paternelle il donna un léger baiser sur le front de Mélianne puis partie en direction hors du port. Haut et fort, il scanda.

- Nous nous reverrons très chère. Et cette fois-ci. Dans mon domaine. Le Black Veil vous attendra ma chère, et à bras ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélianne Lionheart
Chef de l'ordre


Messages : 515
Date d'inscription : 17/07/2008

Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitimeMar 30 Mar - 23:20

Mélianne eu ce sourir naif sur les lèvres et fixait Cole dans ces yeux si rouges,si hypnotisant,terrifiant,mais magnifiques a la fois.Ils lui donnaient l'impression d'être en feu et de se propager en elle a travers ses propres yeux.L'ange écouta sa réponse qui l'emballa de plus belle.Il était d'accord avec celle-ci.Puis,le vampire passa son bras autour d'elle.Son coeur s'accellera encore plus.Un peu plus et il allait éclater.Ses joues étaient brullantes,la jeune mutante les sentaient.En fait,la totalité de son corps était brulant.

Sa voix devint plus lugubre,lui donnant encore plus de charme.La main de la chef de l'ordre se déplaca légèrement instinctivement vers son torse alors qu'elle était plus proche de lui.Au moment ou l'ensorcellée s'en attendait le moins,il retira son bras et se leva faisant tomber la main de l'armurée mollement le long de son corps,sur le banc.Elle le regarda,le regard remplit de déception alors que la soirée commencait a peine.Son sourir avait disparue,laissant paraitre la surprise sur son visage.

Doucement,il se pencha vers celle-ci.Elle relleva la tête,le sourir commenca a se redessiner sur ses lèvres.Cole déposa un baiser tendre sur son front digne de faire tomber toutes les femmes.Il lui tourna le dos et partit en lui lancant un lieu de rencontre.L'aillée se laissa retomber le dos contre le bas et glissa légèrement en lachant un énorme soupir,un énorme sourir sur les lèvres.Le pincement qu'elle avait au coeur était minime en le voyant s'élloigner.Ce n'était qu'un aurevoir et non un adieu.Ils se reverrons très bientôt.Elle resta la un long moment a fixer le vide,toujours ce sourir niais sur le visage.Les gens qui passaient par-la la regardait du coin de l'oeil et accéléraient le pas ou encore chuchottaient des commentaires en riant.Elle devait passer pour une parfaite idiote.

Mélianne tourna la tête en voyant une ombre familière.Son frère venait d'arriver a côté d'elle et l'a regardait,les mains dans les poches.Étrange,il n'était pas en rouge pour une fois.Il devait revenir d'un rendez-vous galant ratté,comme toujours.C'était son plaisir personnel de rencontrer des filles et leur briser le coeur avant même de leur donner ce qu'elles veulent.Il préférait les femmes de joies pour les plaisirs charnelles.L'ange noir s'assit a côté de sa soeur sur le banc,nonchalamant et regarda les étoiles en silence.Ils restèrent la jusqu'a quelques heures avant le levée du soleil.Kevin disparue dans les dernières ombres et Mélianne cru bon de rentrer a son tour,mais après le levée du jour.La vue était magnifique et ca faisait différent de l'odeur infecte de la majorité des cartiers de la ville.C'était assez rare qu'elle passait dans ce cartier.Autant mieux en profiter...Et penser en toute tranquillité a Cole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Empty
MessageSujet: Re: Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]   Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une discution au près des vagues [ Ouvert, Melianne ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pinfu ouvert
» Taverne des couche-tard/lève-tot (ouvert entre 2h30 et 6h)
» si près et pourtant si loin.
» [Partenaire] Le nouveau JDR Bionicle a ouvert !
» [Guilde]-Friendship- recrutement ouvert + Fan site

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville du Chaos :: |Hors jeux.| :: Vortex-
Sauter vers: